“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

VIH: Fight Aids Monaco a testé 120 personnes

Mis à jour le 30/06/2014 à 08:16 Publié le 29/06/2014 à 07:10
Hier, Fight Aids Monaco (FAM), aidée de l'association des « Anges Gardiens » du Lycée Technique et Hôtelier et de la section infirmière de la Croix Rouge monégasque, a mené une grande opération pour lutter contre le VIH.

Hier, Fight Aids Monaco (FAM), aidée de l'association des « Anges Gardiens » du Lycée Technique et Hôtelier et de la section infirmière de la Croix Rouge monégasque, a mené une grande opération pour lutter contre le VIH. Michaël Alesi

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

VIH: Fight Aids Monaco a testé 120 personnes

Pour la quatrième fois, les équipes de l’association de la princesse Stéphanie, avec les infirmières de la Croix Rouge monégasque, ont proposé des tests anonymes et gratuits.

Pour la quatrième fois, les équipes de l’association de la princesse Stéphanie, avec les infirmières de la Croix Rouge monégasque, ont proposé des tests anonymes et gratuits.

Le succès est grandissant. Hier, de 10 à 18 heures, Fight Aids Monaco (FAM), aidée de l'association des « Anges Gardiens » du Lycée Technique et Hôtelier et de la section infirmière de la Croix Rouge monégasque, étaient au diapason.

Tandis qu'une équipe arpentait les plages pour proposer des tests VIH anonymes et gratuits, d'autres diffusaient des informations et distribuaient des préservatifs sur les stands installés sur l'esplanade de la Rose des Vents.

Au total, 120 tests ont été réalisés. Un record ! Et plus réjouissant encore : « Aucune mauvaise surprise ! » souligne Nicolas Saussier, attaché de presse de la princesse Stéphanie.

L'année dernière, 274 tests ont été effectués : 63 au Larvotto en juin et 211 aux Jardins d'Apolline en décembre.

Fiable à 99,9 %

L'opération « Test in the city » a démarré en décembre 2012. Par pour rien, puisque sur 188 personnes testées, une a obtenu un résultat « indéterminé » « C'était une jeune femme de 22 ou 23 ans,se rappelle Hervé Aeschbach, coordinateur à FAM. À l'annonce du résultat, elle n'était pas à l'aise. »

Il fallait donc faire des examens complémentaires et orienter la personne vers des médecins. Les équipes de FAM savent faire : « On est formé pour accompagner les personnes », souligne Karine Manglou, chargée de communication pour FAM.

Jusqu'à présent, FAM n'a jamais eu à annoncer une séropositivité à l'issue d'un « test in the city ». Pas qu'elle ait raté le coche car « le test est fiable à 99,9 % pour un contact avec le virus quatre semaines avant », explique Hervé Aeschbach.

Hier, au Larvotto, l'intérêt des promeneurs était évident. « Les gens viennent assez spontanément », constate Karine Manglou. L'ambiance est décontractée, résolument décomplexée.

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.