“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. Le chauffeur de taxi qui a failli être écrasé par la grue qui s'est effondrée à Monaco témoigne

Mis à jour le 31/05/2019 à 19:58 Publié le 31/05/2019 à 19:48
C’est ce morceau – la flèche qui est la partie horizontale de la grue – que le chauffeur de taxi a évité de justesse sur la chaussée du boulevard du Jardin exotique.

C’est ce morceau – la flèche qui est la partie horizontale de la grue – que le chauffeur de taxi a évité de justesse sur la chaussée du boulevard du Jardin exotique. Photo Cyril Dodergny

VIDÉO. Le chauffeur de taxi qui a failli être écrasé par la grue qui s'est effondrée à Monaco témoigne

Un extrait d'une caméra de vidéosurveillance de la Principauté, publiée ce vendredi matin sur les réseaux sociaux, montre la chute de la grue sur le chantier des anciennes serres du Jardin exotique. On y voit notamment un taxi éviter l’engin de justesse grâce à un coup de volant salvateur. "J'ai une bonne étoile", témoigne le chauffeur

La vidéo fait froid dans le dos. Et résume parfaitement le miracle de ce jeudi matin, quand une grue s’est littéralement effondrée sur un chantier à l’entrée Ouest de Monaco, ne faisant heureusement qu’un blessé.

RELIRE PHOTOS et VIDÉO. Une grue s'écroule sur un chantier de Monaco et fait au moins un blessé

 PHOTOS et VIDÉO. On en sait plus sur la chute d'une grue qui a fait un blessé ce jeudi à Monaco

Publiés sur Facebook hier matin, ces extraits d’une caméra de vidéosurveillance – issus soit du PC sécurité de la Sûreté publique, soit du Centre intégré de gestion de la mobilité – montrent la dégringolade vertigineuse de l’engin de chantier.

Et, surtout, le réflexe salvateur d’un chauffeur de taxi qui évite de justesse la flèche de la grue venue s’écraser sur la chaussée du boulevard du Jardin exotique. Par son coup de volant héroïque, Samy Belaslouni, âgé de 50 ans, a sauvé la vie de ses deux clients. Et la sienne, au passage.

Il témoigne de la peur de sa vie.


Que faisiez-vous à ce moment sur le boulevard du Jardin exotique ?
Je venais de récupérer deux clients à l’hôtel à Beausoleil pour les emmener à l’aéroport de Nice. Je suis donc passé par le boulevard du Jardin exotique à Monaco. On passe devant l’entrée du chantier et dès qu’on entame le virage sur la droite, on commence à entendre un bruit sourd. Comme un marteau-piqueur en train de taper…


C’était la grue qui tombait…
Je pensais que c’était le petit rocher, celui qui n’est pas démoli sur le côté, qui était en train de s’effondrer. Le bruit devenait de plus en plus intense et la voiture commençait à bouger. Avec les clients, on ne comprenait pas… D’un coup, au dernier moment, j’ai compris quand j’ai vu le nez de la grue qui tombait à deux mètres de la voiture. J’ai donné un grand coup de volant.

"j'avais peur qu'autre chose tombe derrière"

Un réflexe qui vous sauve littéralement la vie !
J’ai compris à la dernière seconde qu’il se passait quelque chose de très grave. Je ne peux même pas expliquer ce réflexe. Je vois un obstacle tomber devant moi, je donne ce coup de volant à gauche. Pour l’anecdote, sur le coup, je ne pensais même pas avoir fait ça.
Au commissariat, quand j’ai raconté ma version des faits, j’ai dit aux policiers que la grue était tombée derrière moi. Ils m’ont dit que non et m’ont montré la vidéo. J’avais complètement effacé la scène de ma mémoire. Mais oui, ça nous a sauvé la vie…


Sur la vidéo, on vous voit ensuite poursuivre votre route au lieu de vous arrêter…
J’ai roulé sur une cinquantaine de mètres pour dégager de la zone du chantier. J’avais peur qu’autre chose, que l’une des autres grues, tombe derrière. Je me suis alors garé sur le côté.

"ON était comme hypnotisés"


Quel est le sentiment qui prédomine à ce moment précis ?
Pendant dix minutes, on s’est regardés sans parler. On n’a rien pu faire. On était comme hypnotisés car on réalisait qu’on venait d’échapper à la mort. La première chose que le client m’a dit : "Vous savez, la semaine dernière en Israël, il y a une grue qui s’est effondrée et qui a fait plusieurs morts (*)". On est allés vers les policiers pour donner notre ressenti. On est restés quinze minutes sur place avant de partir pour aller à l’aéroport. Un silence pendant tout le trajet… Je ne sais même pas comment j’ai fait toute la route.


Par la suite, vous avez donc été entendu par les enquêteurs de la Sûreté publique ?
Je suis revenu pour être entendu et aussi faire le constat pour la voiture qui a des égratignures sur la surface. J’étais attendu par les policiers et j’ai été accueilli très gentiment.Ils avaient de la compassion et m’ont dit : "Vous savez, on a vu la vidéo et il faut allumer un cierge à Sainte-Dévote, parce que, là, ce n’était pas votre heure." Ils étaient émus. J’ai croisé le chef du chantier. Le pauvre, il était tout pâle.

"J'ai le contrecoup"

Vous avez pu continuer à travailler après ce choc ?
Pendant la journée, j’avais les jambes qui tremblaient encore. Mais ce matin (lire vendredi matin), j’ai fait quelques kilomètres puis je suis rentré à la maison. Je ne suis pas mort mais je ne me sens pas capable de travailler. J’ai le contrecoup.


Vous en avez fait des cauchemars ?
Non. Mais j’ai un oncle médecin qui m’a dit que j’en ferais peut-être.

"en fait, ça n'a rien
de marrant"


Et votre famille dans tout ça ?
Ils sont choqués, forcément. Ma femme a du mal à en parler. Mon fils aîné est taxi à Nice et est choqué forcément. Après, il connaît le métier, il sait qu’il peut y avoir des dangers, des accidents…


Mais pas une grue qui tombe…
Non, c’est sûr. Les heures qui ont suivi, je le racontais presque en rigolant. Mais, en fait, ça n’a rien de marrant. Ce qui est certain, c’est que j’ai une bonne étoile.

* 4 morts à Yavne le 19 mai.

La grue s'est effondrée vers 8h30 ce jeudi matin, blessant gravement un grutier de 38 ans.
La grue s'est effondrée vers 8h30 ce jeudi matin, blessant gravement un grutier de 38 ans. Cyril Dodergny

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.