“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. La police italienne saisit un missile lors d'une opération anti-terroriste dans les milieux d'extrême-droite

Mis à jour le 15/07/2019 à 18:08 Publié le 15/07/2019 à 16:59
Le missile air-air fabriqué par la firme française Matra et appartenait à l'armée du Qatar.

Le missile air-air fabriqué par la firme française Matra et appartenait à l'armée du Qatar. AFP / Polizia di Stato

VIDÉO. La police italienne saisit un missile lors d'une opération anti-terroriste dans les milieux d'extrême-droite

La police italienne a annoncé lundi avoir saisi un véritable arsenal de guerre, y compris un missile air-air et une vingtaine de fusils, lors d'un coup de filet chez des sympathisants d'extrême droite dans le nord de la péninsule.

Les autorités italiennes ont frappé fort. La découverte fait froid dans le dos. Au cours d'une opération anti-terroriste menée dans plusieurs villes du Piémont et de la Lombardie, la police a saisi de nombreuses armes de guerre  et du matériel de propagande nazi rapporte la presse italienne.

Dans un hangar de la commune de Voghera, en Lombardie, à une heure au sud de Milan, la police a même trouvé un missile air-air de fabrication française, appartenant aux forces armées du Qatar.

Trois personnes dont un ancien candidat du parti néo-fasciste d'extrême-droite Forza Nuova (FN) ont été arrêtées.

Cette opération antiterroriste visait essentiellement des Italiens "d'idéologie extrémiste" ayant combattu au côté de rebelles prorusses contre les troupes ukrainiennes dans le Donbass, région séparatiste de l'Ukraine en proie à une guerre civile depuis 2014. 

Les agents avaient intercepté des communications sur la future vente du missile.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct