Rubriques




Se connecter à

Une Roquebrunoise à la recherche de son chat

C'est un vol, pas une fuite » martèle Françoise Allart, les yeux emplis de larmes.

Rachel DORDOR Publié le 24/12/2015 à 05:05, mis à jour le 24/12/2015 à 05:06
Qui a vu ce chat ? Il a disparu lundi dernier avenue Paul-Doumer à Roquebrune. DR

C'est un vol, pas une fuite » martèle Françoise Allart, les yeux emplis de larmes.

Cette infirmière libérale, qui habite avenue Paul-Doumer à Roquebrune-Cap-Martin, est désespérée depuis trois jours. Son chat de race British Shorthair et de couleur bleu russe a disparu, selon elle, lundi dernier entre 13 heures et 13 h 30.

« Je n'ai plus les idées bien claires, mais je sais que c'est à ce moment-là que je descends chercher mon courrier à la boîte aux lettres. J'ai juste eu le temps de le récupérer que mon chat, qui me suivait, n'était plus… J'ai bien entendu du bruit, mais je n'ai rien vu du tout… C'est sûr, il a été enlevé dans la petite cour de ma maison en une poignée de secondes » se navre-t-elle.

Et pour taire d'emblée les sceptiques : « Il ne serait pas parti de lui-même, il a même peur d'une mouche ! ». En placardant des affichettes partout en ville, elle ne peut cependant s'empêcher d'envisager le pire.

« Je ne veux pas donner son nom, car ceux qui l'ont volé pourraient s'en servir à des fins que je n'ose imaginer… Vous savez, il y a des trafics d'animaux… » susurre-t-elle, la gorge nouée et les yeux levés au ciel. Avec l'espoir sans doute qu'un miracle de Noël la délivrera d'une attente si angoissante.

 

Malade, il suit un traitement quotidien

Car aujourd'hui, en plus d'être très affectée par l'absence de cette petite boule de poils qui fait sa joie depuis une dizaine d'années, en somme depuis qu'il est né, Françoise Allart est très inquiète pour son état de santé.

En effet, son chat gravement malade depuis trois ans suit un traitement quotidien : « Il est atteint d'un lymphome. C'est pourquoi, chaque jour, il a des soins lourds que je lui prodigue. C'est vrai que l'on ne voit pas qu'il est malade. Il a un très beau poil d'une luminosité particulière. Mais sans son traitement, il a des troubles du comportement et ne pourra pas survivre très longtemps. C'est pour ça qu'il n'aurait pas pu partir comme ça, il ne peut pas courir ». C'est donc le cri du cœur d'une femme, qui demande seulement qu'on lui ramène son chat dans les meilleurs délais.

« J'espère que celui ou celle qui me l'a pris fera preuve de compassion et ne va pas le laisser dans la rue après avoir pris connaissance de son état de santé. Il ne faut pas qu'il reste dehors. Qu'on me le ramène dans la cour de ma maison, je laisserai la porte ouverte jour et nuit ou chez un vétérinaire de Menton ou de Roquebrune. Ils sont tous prévenus ». A la veille des fêtes de Noël, nous souhaitons tous que ce petit animal retrouve rapidement son foyer, où il est attendu, on s'en doute, comme le Messie…

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.