Une journée dédiée à l'information du patient à Monaco

Le Centre hospitalier Princesse-Grace a informé de manière précise les malades sur leurs droits car il n’est pas toujours facile de les connaître et de s’en prévaloir

Ax.t. Publié le 22/04/2014 à 07:00, mis à jour le 22/04/2014 à 09:48
Une journée dédiée à l'information du patient - 25140775.jpg
Professionnels de l'établissement et représentants d'associations ont renseigné les patients. Michael Alesi

Le Centre hospitalier Princesse-Grace a informé de manière précise les malades sur leurs droits car il n’est pas toujours facile de les connaître et de s’en prévaloir 

Qu'a-t-on le droit de demander lorsque l'on est hospitalisé ou même simplement lorsque l'on subit des examens à l'hôpital ? Une question déterminante pour nombre de malades à laquelle il est souvent bien difficile de répondre. Fort de ce constat, le CHPG (Centre hospitalier Princesse-Grace) a dédié une journée à l'information.

Cette première « Journée des droits des patients » s'inscrit dans un processus d'amélioration de l'accueil. Un patient informé est un patient qui comprendra et acceptera mieux les préconisations des praticiens.

Vendredi dernier, de 11 h 30 à 14 h 30, des stands ont été dressés dans le hall d'accueil, celui de la tour maternité et aux urgences. Des professionnels de l'établissement ainsi que des représentants d'associations partenaires telles que « Écoute Cancer Réconfort », JATALV (l'association monégasque d'accompagnement des malades) et la Croix-Rouge monégasque ont pris le temps de répondre aux interrogations de chacun par le biais d'affiches explicatives et de quiz.

 

Traitement, douleur, intimité en question

Droit à l'information sur son état de santé, sur les traitements, prise en charge de la douleur ou encore respect de l'intimité sont autant de thématiques qui ont été abordées de manière simple et directe avec les patients et leurs familles. Le CHPG accorde une attention particulière à l'accueil et l'information en fait partie intégrante. D'ailleurs, des hôtesses d'accueil multilingues sont présentes au sein des urgences afin d'assister les patients étrangers, particulièrement nombreux en Principauté. Cette démarche s'inscrit plus globalement dans la politique d'attractivité menée par le gouvernement à tous les niveaux.

Les avis et ressentis des personnes ont été recueillis. Des questionnaires d'appréciation de séjour seront analysés par la direction « qualité et gestion des risques » du CHPG.

Si, au cours de cette première journée, les patients ont pu gagner en sérénité grâce aux renseignements qu'ils ont reçus, la démarche n'a pas été neutre chez les professionnels. Elle a été l'occasion pour eux de prendre conscience des interrogations des malades. Ce dialogue a donc été bénéfique pour tous les participants. À tel point que l'initiative devrait être réitérée à l'avenir.

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.