“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une jeunesse gabonaise à fort potentiel pour les entrepreneurs monégasques

Mis à jour le 25/06/2014 à 08:04 Publié le 24/06/2014 à 07:13
La délégation monégasque a découvert l'incubateur d'entreprises de l'association APJA (Agir pour une jeunesse autonome).

La délégation monégasque a découvert l'incubateur d'entreprises de l'association APJA (Agir pour une jeunesse autonome). Ax.T.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Une jeunesse gabonaise à fort potentiel pour les entrepreneurs monégasques

La délégation participant à la mission économique de la CDE au Gabon a rencontré ce lundi l’APJA, une association de jeunes entrepreneurs. Des collaborateurs potentiels pour les Monégasques

La délégation participant à la mission économique de la CDE au Gabon a rencontré ce lundi l’APJA, une association de jeunes entrepreneurs. Des collaborateurs potentiels pour les Monégasques

Après des études dans une école de commerce en France, j'ai voulu créer ma société, un centre d'appel, au Gabon. C'était en 2007 et j'ai rencontré bon nombre de difficultés. J'y suis finalement parvenu. Mais j'ai pris conscience qu'il manquait quelque chose pour aider les jeunes à fonder leur propre entreprise, parce qu'on ne connaît pas forcément toutes les démarches. », se souvient Eric Boundono.

Ce trentenaire s'est également vite rendu compte qu'il partageait ce constat avec bon nombre de ses pairs. Ils ont donc décidé de prendre les choses en main et ont créé l'association APJA (Agir pour une jeunesse autonome) il y a deux ans dont l'homme a pris la présidence.

Forte de déjà 70 membres, la structure a présenté ses missions et ses activités à la délégation participant à la mission économique de la CDE au Gabon. La douzaine d'entrepreneurs monégasques s'est montrée pour le moins ravie de cet échange.

Les professionnels ont pu rencontrer des jeunes compétents, disposant de savoir-faire et de connaissances locales, autant d'atouts précieux pour ceux qui souhaitent développer des activités ou des partenariats au Gabon.

>>LIRE AUSSI.

Car l'APJA promeut avant tout l'autonomisation de la jeunesse. Concrètement, elle cherche à lui donner des moyens de réussir. Cette idée trouve à s'appliquer par le biais de la promotion de l'entreprenariat mais aussi par l'appui et le soutien aux projets de création d'entreprises.

Un incubateur d'entreprises

C'est dans ce deuxième temps qu'intervient le tout dernier projet de l'APJA, un incubateur multisectoriel. Dans un bâtiment flambant du quartier Likouala de Libreville, les porteurs de projets, triés sur le volet, pourront bénéficier de matériel informatique et surtout du soutien d'experts que ce soit en matière de comptabilité ou de management juridique.

On est cependant bien loin de l'assistanat. Les porteurs de projet ont vocation à être formés pour ensuite pouvoir voler de leurs propres ailes. Ils peuvent bénéficier en outre du réseau formé par les membres de l'APJA.

Ainsi les jeunes entreprises pourraient allier leurs forces pour pouvoir, par exemple, soumissionner à des appels d'offres.

Cet incubateur a pu voir le jour grâce au soutien du président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, qui a immédiatement adhéré au projet et grâce à l'appui de la Banque Africaine de Développement.

La délégation monégasque a trouvé dans l'APJA des interlocuteurs et partenaires d'affaires potentiels. Sécurité, distribution, logistique, autant de domaines représentés par les membres de l'association que par les participants venus de la Principauté.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.