Une jeune femme de 20 ans emportée par une crue, le drame évité de justesse

Une jeune femme d'une vingtaine d'années a été emportée par une crue de la rivière Chaffère dans le village de Pierrevert, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le drame a été évité de justesse: elle a pu s'extirper elle-même des courants, avant l'arrivée des secours.

Victor Combalat Publié le 06/06/2023 à 11:28, mis à jour le 06/06/2023 à 11:29
Une jeune femme d'une vingtaine d'années a été emportée par une crue de la rivière Chaffère dans le village de Pierrevert, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Photo AFP

Un drame a été évité de justesse ce lundi 5 juin dans la commune de Pierrevert, à proximité de Manosque dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Vers 19h, une jeune femme d'une vingtaine d'années, de retour du centre équestre municipal, a été emportée par une crue de la rivière Chaffère, en crue suite à l'orage qui s'abattait violemment sur le territoire depuis 17h15, rapporte La Provence

Choc et hypothermie

Par chance, elle a réussi à s'extraire d'elle-même du torrent d'eau, puis a été rejointe par une vingtaine de sapeurs-pompiers et par six sauveteurs aquatiques, prévenus grâce à des témoins qui avaient donné l'alerte. La jeune femme souffrait d'hypothermie et était choquée ce lundi soir.

Le maire de Pierrevert, André Mille, a raconté les faits et exprimé son soulagement: "La barrière a plié, elle est tombée dans le ruisseau. Elle est passée dans la buse, sous la route. On a vraiment évité le pire."

La victime a été transférée au centre hospitalier du Pertuis "pour examen sans gravité", selon les pompiers interrogés par France 3.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Monaco-Matin

Un cookie pour nous soutenir

Nous avons besoin de vos cookies pour vous offrir une expérience de lecture optimale et vous proposer des publicités personnalisées.

Accepter les cookies, c’est permettre grâce aux revenus complémentaires de soutenir le travail de nos 180 journalistes qui veillent au quotidien à vous offrir une information de qualité et diversifiée. Ainsi, vous pourrez accéder librement au site.

Vous pouvez choisir de refuser les cookies en vous connectant ou en vous abonnant.