“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une grue s’effondre sur un chantier, un blessé grave Des logements et un parking de 1820 places

Mis à jour le 31/05/2019 à 10:34 Publié le 31/05/2019 à 10:33
Seul le grutier, présent dans la cabine au moment de la chute, a été blessé. Un miracle quand on sait que près de cent ouvriers travaillent sur ce site, en temps normal. Hier, jour férié, ils étaient à peine dix.

Une grue s’effondre sur un chantier, un blessé grave Des logements et un parking de 1820 places

Peu après 8 heures hier, l’engin de chantier s’est effondré sur le site où 50 logements et un parking de 1820 places verront le jour. Seul le grutier, présent dans la cabine, a été blessé. Un miracle

Un fracas épouvantable. La terre qui tremble. Et puis, un épais nuage de poussière. Hier vers 8 h 20, une grue de 45 mètres a cédé à sa base et s’est effondrée sur un chantier à l’entrée ouest de la Principauté, la flèche (*) allant même jusqu’à empiéter sur la chaussée du boulevard du Jardin exotique, où des automobilistes circulaient (lire ci-contre).

À observer les sérieux dégâts causés par cet engin pesant plusieurs tonnes, c’est un miracle qu’aucun des huit ouvriers présents en ce jour férié n’ait été écrasé par ce colosse métallique. Seul le grutier, à l’intérieur de la cabine au moment de la chute vertigineuse, a été sérieusement blessé.

Conditionné et médicalisé par une quinzaine de sapeurs-pompiers de Monaco et le SMUR de Monaco, l’homme âgé de 38 ans a été transporté en urgence absolue ◘- mais conscient - aux urgences de l’hôpital Pasteur 2 à Nice. Sous bonne escorte policière.

Il souffrait de traumatismes crânien, thoracique et au niveau des pieds, mais son pronostic vital n’était pas engagé.

« D’habitude, on est près de 100 ouvriers »

Un miracle, aussi, que ce fait rare soit survenu un jour férié. « D’habitude, on est près de 100 ouvriers sur le site avec près d’une vingtaine de responsables. Ça aurait pu être une catastrophe, précise l’un des cadres du projet chez Engeco, en charge du chantier. Cette grue était fixée à un gros plancher [en béton, NDLR] car on creuse quinze niveaux de parking en dessous. »

Durant quelques heures, une grue voisine, présentant le même système d’ancrage au sol et susceptible de connaître le même sort funeste, a été examinée par les experts de deux bureaux d’études mandatés, pour l’un par la Direction des travaux publics, pour l’autre par Engeco.

Leur conclusion ? Cette grue-là ne présentait aucun danger. Ce qui a notamment permis, vers 16 heures, la réouverture du boulevard du Jardin exotique.

« Une enquête interne va être menée pour comprendre ce qu’il s’est passé sur celle qui s’est effondrée », poursuit le cadre de chantier. En parallèle, une enquête est diligentée par la police judiciaire de Monaco. La police technique et scientifique était d’ailleurs très vite sur les lieux pour procéder aux premières constatations.

Le parquet général saisi

Le parquet général, lui, a été saisi des faits de « blessures involontaires ». Tous les protagonistes ont été auditionnés - les ouvriers présents sur site mais aussi des responsables du chantier - afin de faire toute la lumière sur cet incident, dont l’épilogue aurait pu s’avérer dramatique. « C’est encore beaucoup trop tôt pour connaître les causes de cette chute, précise-t-on du côté du parquet général. Il y a encore beaucoup de constatations et d’actes d’enquête à effectuer. Les auditions vont se poursuivre afin de déterminer, s’il y a lieu, les responsabilités. »

Le chantier, qui avait une dérogation du gouvernement pour « tourner » en ce jour férié, a été placé sous scellé et est donc à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre.

Le 10 mai dernier, le conseiller de gouvernement-ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme, Marie-Pierre Gramaglia, s’était rendue sur ce site (où étaient les anciennes serres du jardin exotique) pour une visite de ce chantier baptisé « Entrée de ville ».

Avec les responsables des opérateurs, à savoir Fine Properties Monte-Carlo et Engeco, elle avait pu constater l’avancée des travaux de cette opération privée/publique qui verra s’ériger une partie résidentielle de 50 logements et un parking public de 1 820 places sur quinze niveaux.

En plus, une douzaine de places dédiée aux cars de tourisme, une plate-forme logistique pour le traitement quotidien de 4 000 à 5 000 petits colis ainsi qu’environ 5 000m² de bureaux verront le jour.

Un projet pharaonique, pesant plus de cent millions d’euros, qui s’inscrit dans le cadre d’une requalification de l’entrée Ouest de la ville. Cet ensemble devrait être livré à l’horizon 2023. C’était sans compter ce pépin de grande ampleur qui implique, pour une durée indéterminée, l’arrêt pur et simple du chantier.

Une partie de la flèche, la partie horizontale de la grue, s’est écrasée sur le boulevard du Jardin exotique, à quelques mètres seulement des automobilistes circulant sur l’artère. Ce bout-là a été placé à l’intérieur du chantier pour permettre la réouverture à la circulation.
Une partie de la flèche, la partie horizontale de la grue, s’est écrasée sur le boulevard du Jardin exotique, à quelques mètres seulement des automobilistes circulant sur l’artère. Ce bout-là a été placé à l’intérieur du chantier pour permettre la réouverture à la circulation. Cyril Dodergny

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct