“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Une cinquantaine de places de parking libérées au CHPG

Mis à jour le 14/02/2012 à 14:26 Publié le 14/02/2012 à 07:07
Hier après-midi, les conducteurs ont dû s'armer de patience pour pouvoir se garer sur l'un des deux parkings, complets, du CHPG.

Hier après-midi, les conducteurs ont dû s'armer de patience pour pouvoir se garer sur l'un des deux parkings, complets, du CHPG. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une cinquantaine de places de parking libérées au CHPG

Annoncée hier, l'ouverture du parking de 48 places réservés aux employés du Centre hospitalier Princesse-Grace a connu quelques retards.

Annoncée hier, l'ouverture du parking de 48 places réservés aux employés du Centre hospitalier Princesse-Grace a connu quelques retards.

Un léger décalage - le temps de délivrer les badges aux salariés - pour une mesure qui apportera une bouffée d'air aux parkings CHPG I et II sur la même avenue Pasteur complètement engorgés à l'heure de pointe.

En plein après-midi, les places sont chères. Il suffit de jeter un coup d'œil à la file des véhicules qui attendent leur tour sur la voie. Les panneaux d'indications lumineux jonglent entre les mentions «complet» et un ou deux emplacements disponibles.

La tension est palpable à en juger par les appels de phares et les injures étouffées lorsqu'un conducteur se fend de couper la file d'attente en un tour de volant.

Bien mais pas assez

Aux entrées des parkings de l'hôpital, qui peuvent accueillir au total 300 véhicules, la mesure est prise avec un peu de distance.

Difficile de trancher pour les automobilistes qui balancent entre contentement et scepticisme.

La petite cinquantaine d'employés qui se garera sur la nouvelle aire de stationnement, bâtie suite à la déconstruction des immeubles de l'avenue Pasteur, va libérer autant de places sur CHPG I et II.

Un bon début.

Mais pour beaucoup, elle ne résout pas le problème. Certains renoncent à l'auto quand d'autres optent pour le deux-roues ou empruntent le bus après avoir déposé leur voiture à Fontvieille ou à La Condamine.

Un premier pas qui devrait être vite emboîté par un deuxième, d'ici la fin 2012, la livraison d'un autre parking à la future ZAC Saint-Antoine avec navettes de liaisons.

Axelle truquet

atruquet@monacomatin.mc


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.