“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une cellule ultra connectée pour réguler le trafic à Monaco

Mis à jour le 11/08/2014 à 08:52 Publié le 09/08/2014 à 07:06
C'est au Centre intégré de gestion de la mobilité que le trafic est régulé, grâce à une retransmission en direct de la situation sur les axes de circulation.

C'est au Centre intégré de gestion de la mobilité que le trafic est régulé, grâce à une retransmission en direct de la situation sur les axes de circulation. Michael Alesi

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Une cellule ultra connectée pour réguler le trafic à Monaco

La mission du Centre intégré de la gestion de la mobilité, qui regroupe l’ensemble des acteurs liés à la circulation dans Monaco et à ses accès ? Faciliter le quotidien des automobilistes

La mission du Centre intégré de la gestion de la mobilité, qui regroupe l’ensemble des acteurs liés à la circulation dans Monaco et à ses accès ? Faciliter le quotidien des automobilistes

Torture quotidienne pour les 106.000 véhicules qui entrent et qui sortent chaque jour de Monaco, les embouteillages semblent être un problème insoluble pour accéder à la Principauté.

Les files de voitures s'allongent plus ou moins selon les heures, la saison, la météo, les travaux, les manifestations ou tout simplement à cause du camion de livraison qui s'est mal garé !

Car souvent, il suffit de peu de chose pour créer des difficultés de circulation.

Et lorsque l'on vit ces grands moments de solitude au volant de son véhicule, il fait bon de savoir que le Centre intégré de gestion de la mobilité (CIGM) est là pour que le supplice prenne fin le plus vite possible.

Grâce à sa connexion aux 400 caméras de la Principauté, il veille à ce que le trafic soit le plus fluide possible. Et le plus sécurisé.

« L'anticipation est vraiment le maître mot de notre service. Notre centre regroupe la gestion du trafic, la maîtrise de l'espace public et le management de la mobilité. Notre rôle est de gérer les flux de circulation et d'anticiper les problèmes de congestion automobile », explique Laurent Lanquar, chef de section du CIGM.

24 h/24 et 7 j/7

À la pointe des dernières technologies et interconnectés entre de nombreux services comme la CAM (Compagnie des autobus de Monaco), la Sûreté publique, les pompiers, le réseau d'autoroute Escota, la SNCF ou encore la ligne 100, l'équipe du CIGM arrive à gérer les crises en amont, 24 h/24 et 7 j/7.

Mais parfois, comme la semaine dernière sur le boulevard Princesse-Charlotte et l'avenue de Roqueville, des travaux importants se déroulant sur des accès stratégiques peuvent bloquer rapidement la circulation malgré les prévisions, les déviations et les messages d'informations.

« Dans ces cas-là, on a à notre disposition d'autres outils, comme la gestion des feux tricolores. Il suffit souvent de très peu de chose pour qu'un embouteillage se crée. En dernier recours, nous pouvons aussi demander l'intervention de la Sûreté pour gérer le trafic sur place. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.