“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un spectateur gravement blessé dans un accident lors de la première spéciale du rallye de Monte-Carlo

Mis à jour le 19/01/2017 à 22:06 Publié le 19/01/2017 à 22:04
La Hyundai s'est retrouvée sur le flanc.

La Hyundai s'est retrouvée sur le flanc. Twitter

Un spectateur gravement blessé dans un accident lors de la première spéciale du rallye de Monte-Carlo

La spéciale d'ouverture du 85e rallye Monte-Carlo entre Entrevaux et Rouaine a été marquée par l'accident de la Hyundai i20 du pilote néo-zélandais Hayden Paddon.

Dans sa sortie de route, un spectateur a été très grièvement blessé. En arrêt cardio-vasculaire, il a été évacué par un hélicoptère de la sécurité civile vers l'hôpital Pasteur de Nice, selon une source proche de l'enquête.

Vers 20h30, ce spectateur, un Espagnol de 50 ans, prenait des photos en amateur ou professionnel et a été violemment heurté lors de l'accident de la Hyundai i20. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de Castellane (Alpes-de-Haute-Provence).

Le pilote et le copilote John Kennard sont sortis indemne.

A cause du verglas?

 

Alors que l'épreuve était diffusée en direct sur la chaîne l'Equipe 21, les téléspectateurs ont pu voir la violence du choc, Paddon ayant perdu le contrôle à l'entrée d'une courbe dans le dernier tiers de la spéciale reliant Entrevaux et Ubraye, sur 21,25 km.

Suite à un tête à queue sans doute provoqué par le verglas, il a violemment heurté la falaise avec son côté droit, sa voiture partant presque en tonneau avant de retomber violemment sur son côté gauche.

Auparavant, le quadruple champion du monde en titre, Sébastien Ogier, qui avait ouvert la route, avait été devancé de 7 dixièmes par le pilote belge Thierry Neuville (Hyundai). Les deux temps respectifs sont inférieurs de dix secondes aux meilleurs réalisés l'an passé sur la même spéciale, preuve du gain de puissance des bolides du WRC cette saison, peut-être sous-estimé par Paddon.

Les autres pilotes ayant été interrompus sur leur lancée ou n'ayant pas pris le départ de cette première spéciale devraient a priori recevoir un temps forfaitaire, calculé à l'issue de la deuxième spéciale, qui doit normalement s'élancer à partir de 22H57 entre Bayons et Bréziers.


La suite du direct