“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un quart de siècle d'opérations au Centre cardio-thoracique

Mis à jour le 14/05/2012 à 11:24 Publié le 12/05/2012 à 07:16
Le docteur Vincent Dor a souhaité créer une unité hospitalière médico-chirurgicale dédiée à la pathologie cardio-thoracique et vasculaire.

Le docteur Vincent Dor a souhaité créer une unité hospitalière médico-chirurgicale dédiée à la pathologie cardio-thoracique et vasculaire. Ax.T.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un quart de siècle d'opérations au Centre cardio-thoracique

La nostalgie n'est pas de mise. Lorsque le docteur Vincent Dor évoque la création du Centre cardio-thoracique de Monaco (CCM) dont il a été l'instigateur, c'est davantage la satisfaction qui parle. L'établissement, installé au beau milieu de l'avenue d'Ostende surplombe le port Hercule depuis maintenant 25 ans. Un quart de siècle déjà qu'il soigne des patients venus du monde entier.

La nostalgie n'est pas de mise. Lorsque le docteur Vincent Dor évoque la création du Centre cardio-thoracique de Monaco (CCM) dont il a été l'instigateur, c'est davantage la satisfaction qui parle. L'établissement, installé au beau milieu de l'avenue d'Ostende surplombe le port Hercule depuis maintenant 25 ans. Un quart de siècle déjà qu'il soigne des patients venus du monde entier.

« L'idée m'est apparue dès la fin des années 1970 de fonder une unité hospitalière médico-chirurgicale dédiée à la pathologie cardio-thoracique et vasculaire, raconte le Dr. Dor, président du conseil d'administration et coordinateur du CCM. Côté français, j'ai été confronté à une hostilité totale. Mais en Principauté, j'ai reçu un accueil favorable. Jean-Joseph Pastor s'est tout de suite montré enthousiaste parce qu'un tel établissement venait compléter son service de cardiologie au CHPG. La princesse Grace était, elle aussi, favorable au projet.

14 juillet 1984, une date clé

Je me souviens précisément de la date d'acceptation, elle a été donnée le 14 juillet 1984 par Raoul Biancheri, alors conseiller de gouvernement pour les finances. Tout cela n'aurait pas été possible sans les pionniers Jean Desideri le manager hospitalier, Charles-Jean Schmeltz l'architecte, Françoise Montiglio la responsable de l'anesthésie-réanimation, mais aussi François Bourlon, Michel Sabatier, deux médecins… Et tant d'autres ! »

S'en sont ensuite suivies études et démarches pour ficeler le projet au millimètre. Le Dr. Dor se souvient ainsi que les travaux de terrassement prévus sur 24 mois (d'avril 85 à avril 1987), ont duré 24 mois et quelques jours. Le devis de construction était de 78 millions de francs ; la dernière facture est arrivée à 78,5 millions de francs.

De 500 m² à 12 000 m²

« C'était une gageure de reprendre la Villa Auguste de 500 m² pour arriver, grâce à l'excavation de 70 000 m3de roche, au CCM de plus de 12 000 m² pour treize étages », se souvient le Dr. Dor. Finalement, c'est le 21 avril 1987 qu'a été opéré le premier patient, marquant le début d'une longue vie pour le CCM. L'inauguration officielle a eu lieu le 14 novembre de cette année, en présence du prince Rainier III, accompagné par la princesse Caroline et Charles Hahn, premier président du conseil scientifique. Le prince Albert II a lui aussi visité les installations. Il a même assisté à une opération.

25 ans après sa création, le Dr Dor dresse un bilan des plus positifs. La réputation de l'établissement dépasse les frontières. De nombreux praticiens étrangers viennent régulièrement y opérer des patients, les résidents aussi viennent de tous les continents.

Le Centre réalise quelque 700 opérations par an. Depuis 2010, le Dr. Dor a transmis le flambeau à la direction du CCM au professeur Gilles Dreyfus. Le secret de la réussite selon le Dr Dor ? L'anticipation. Savoir s'organiser, prévoir et prévenir. Une recette du succès toujours utilisée aujourd'hui.

Aujourd'hui, les acteurs de cette réussite ainsi que les élus et personnalités de la Principauté se rassembleront autour du prince Albert II ce soir pour fêter ce quart de siècle.

Pour l'occasion, ils recevront un livre retraçant toute cette épopée dans lequel le Dr Dor confie ses souvenirs


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.