Rubriques




Se connecter à

Un observatoire du commerce pour 2015 à Monaco

Le ministre d’état a dévoilé le projet de cette entité composée de professionnels et d’institutionnels chargés d’organiser développer ce secteur

Cedric Verany Publié le 17/12/2014 à 08:54, mis à jour le 17/12/2014 à 09:08
Un observatoire du commerce pour 2015 - 27730672.jpg
Les professionnels du secteur du commerce se sont réunis pour débattre sur leur profession.

Le ministre d’état a dévoilé le projet de cette entité composée de professionnels et d’institutionnels chargés d’organiser développer ce secteur

L'idée avait été évoquée depuis longtemps. Elle est aujourd'hui actée, par le ministre d'État. Un observatoire du commerce sera créé en Principauté. Michel Roger l'a confirmé devant l'ensemble de la profession réunie à l'occasion des deuxièmes Rencontres du commerce, organisées par l'Union des commerçants (Ucam).

Une structure opérationnelle composée d'institutionnels et de professionnels qui devra « étudier les projets commerciaux, pratiquer une veille commerciale et apporter sa vision », a précisé le ministre d'État. L'observatoire sera doté d'un budget dédié et se réunira une première fois dès janvier.

 

Parmi les priorités listées : une réflexion à porter sur le boulevard des Moulins, pour « ressusciter ce boulevard », selon les mots du ministre d'État. Lequel n'est pas contre l'éventualité de déplacer les bureaux de la Direction du Tourisme pour libérer le bâtiment au début du boulevard.

« Doit-on y mettre les Galeries Lafayette ou rester dans une offre de grand luxe ? »questionne Michel Roger. Voilà une question qui sera posée à l'Observatoire du commerce.

Problème d'espace

Autre dossier, en début d'année sera lancé l'appel d'offres pour la refonte du centre commercial de Fontvieille.

 

Enfin, ces « sages » du commerce devront fournir, à moyen terme, une réflexion sur les types de commerces qu'il faut prévoir sur le site de l'Annonciade II à construire dans quelques années.

« Le commerce doit être mieux pensé et mieux organisé en Principauté, admet Michel Roger.C'est un constat que nous partageons tous. Nous pouvons faire mieux avec une offre plus cohérente, plus attractive pour retenir les salariés et les résidents dans nos commerces. »

Talon d'Achille ? L'espace… « La taille physique des commerces fait défaut. Comment faire venir une enseigne porteuse quand on ne peut lui proposer qu'un espace réduit ? C'est une problématique rue Caroline ou rue Grimaldi. »

Dès son installation, l'Observatoire devra travailler en relation avec les commerçants des différents quartiers. Des commerçants qui, à l'occasion de cette réunion de l'Ucam, ont accueilli de manière positive cette initiative.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.