“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un Monégasque chef de la police en mars

Mis à jour le 20/01/2016 à 05:05 Publié le 20/01/2016 à 14:52
Dans son dernier discours devant le prince et les autorités de la Principauté, Régis Asso (à la gauche du souverain) a dressé le bon bilan chiffré de la délinquance en 2015.

Dans son dernier discours devant le prince et les autorités de la Principauté, Régis Asso (à la gauche du souverain) a dressé le bon bilan chiffré de la délinquance en 2015. Cyril Dodergny

Un Monégasque chef de la police en mars

Dernier bilan avant la quille. Hier, Régis Asso, le directeur de la Sûreté publique, a annoncé une nouvelle baisse de la délinquance, de 8,8 %. De bons résultats avant une retraite imminente

S'il y a bien un endroit en Principauté où il faut absolument paraître lors du marathon des vœux du mois de janvier, c'est à la Sûreté publique. Chaque année, le tout-Monaco est présent à cette cérémonie. La quasi-totalité du « who's who » des personnalités publiques et institutionnelles, massée dans cette salle décidément trop petite, ne vient pas uniquement pour écouter le bilan 2015 dressé par le directeur de la Sûreté publique. La foule est surtout là en raison de la présence du prince Albert II. C'est d'ailleurs l'une des rares cérémonies de vœux publiques, avec celle du CHPG ce jeudi, à laquelle assiste le souverain.

Cette année, le prince n'est pas venu les mains vides. Il a annoncé que Régis Asso allait partir à la retraite et serait remplacé à la tête de la police, pour la première fois, par un Monégasque, en l'occurrence Richard Marangoni, l'actuel adjoint du futur retraité (lire page suivante).

Sécurité de la famille princière

Pour son dernier discours devant le souverain et les autorités de la Principauté, Régis Asso a rappelé que ses hommes avaient été particulièrement mobilisés l'an dernier pour assurer la sécurité « d'événements majeurs qui se sont inscrits dans l'histoire de la famille souveraine et de la Principauté » : la présentation des jumeaux princiers en janvier, leur baptême en mai, la célébration des dix ans de règne du prince Albert II en juillet, le service d'ordre mis en place pour le ePrix (20 000 spectateurs) et le Grand Prix (100 000 spectateurs) en mai, le Yacht Show en septembre ou encore la sécurité des expositions et ventes de bijoux de grande valeur l'été dernier.

« Merci, Monseigneur »

En guise de cadeau de départ, Régis Asso a offert un bon bilan chiffré de l'année 2015 et, globalement, des trois années de son passage en Principauté : « Cette année, la délinquance générale connaît encore une baisse significative de 8,80 % [avec] 1 224 faits constatés » contre 1 342 en 2014 et 1 431 en 2013 (lire les détails ci-dessous).

Avant de tirer sa révérence, le directeur de la Sûreté publique de Monaco a chaleureusement remercié tous ses services, depuis son adjoint jusqu'à sa secrétaire, ainsi que le souverain. « Monseigneur, je tenais à vous faire part de la grande fierté qui m'a animé pour vous servir avec loyauté, en cherchant toujours à défendre avec conviction les institutions de votre pays auquel je suis profondément attaché. Je tenais aussi à vous faire part de toute ma reconnaissance pour le commandement que vous avez daigné m'accorder. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct