“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un mail piraté dévoile les informations confidentielles des employés de l'hôpital Princesse Grace

Mis à jour le 15/06/2016 à 17:30 Publié le 15/06/2016 à 17:48
Le CHPG de Monaco.

Le CHPG de Monaco. Photo E. D

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un mail piraté dévoile les informations confidentielles des employés de l'hôpital Princesse Grace

Adressé à plus de 500 destinataires de la Principauté et des Alpes-Maritimes, mercredi en fin de matinée, il contenait diverses informations confidentielles sur le personnel de l'hôpital public monégasque.

Il provenait de la boîte mail de la directrice informatique du Centre hospitalier Princesse-Grace et comprenait une pièce jointe.

Le contenu est un fichier Excel contenant toutes les informations confidentielles des quelque 2.500 employés de l'hôpital public monégasque: état civil complet, adresse personnelle, situation familiale, fonction ou grade et, bien entendu, le salaire!

Une plainte a aussitôt été déposée.

"Les autorités policières et judiciaires ont été immédiatement saisies pour engager les poursuite qu'un tel acte implique", indique un communiqué du CHPG.

Qui tient à rassurer ses patients : "Ces informations concernent uniquement les personnels hospitaliers (...). A aucun moment, les systèmes concernant le fonctionnement de l'hôpital ou la confidentialité des dossiers médicaux n'ont été impactés".

Certes. Mais au sein du CHPG, comme on peut l'imaginer, ce piratage a causé un émoi certain.

Plus d'infos ce jeudi dans Monaco-Matin et Nice-Matin.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.