Rubriques




Se connecter à

Un jeune homme de 20 ans tué samedi soir lors d'une rixe à Villeneuve-Loubet

Selon nos informations, la gendarmerie a immédiatement interpellé un individu, qui se trouvait ce dimanche matin en garde à vue. Alcoolisé, il n'a pu être entendu. Une autopsie devrait également permettre d'en savoir plus dans les jours qui viennent.

G.L. Publié le 08/05/2022 à 12:01, mis à jour le 08/05/2022 à 12:14
Le parking est destiné à l'accueil des visiteurs du Village des fous. Il est fermé à 18h30, mais des piétons peuvent aisément enjamber la barrière. Photo G.L.

Il était 23 h, ce samedi soir du 7 mai, quand les secours ont été appelés pour une rixe sur un parking de Villeneuve-Loubet. La zone est contiguë au Village des fous, le parc d'attractions.

Sur place, dans cette zone peu éclairée, les pompiers ont découvert un jeune homme de 20 ans en arrêt cardiaque. Au sol, des reliefs de repas, une boîte de pizza, et un flacon de vodka vide. Les pompiers ont tenté un massage cardiaque. Mais il était hélas trop tard.

Selon nos informations, la gendarmerie a immédiatement interpellé un individu, qui se trouvait ce dimanche matin en garde à vue. Alcoolisé, il n'a pu être entendu. Ce dimanche matin, des témoins ont constaté que la brigade de recherches de Cannes, chargée de l'enquête, est revenue sur le terrain, le bouclant avec des rubalises siglées "Gendarmerie nationale" pour les besoins de l'enquête.

Une enquête ouverte

Selon nos informations, les deux individus n'étaient pas de Villeneuve-Loubet et pourraient se trouver en situation irrégulière sur le territoire national.

 

Le parking où le drame s'est déroulé est l'une des aires de stationnement prévues pour accueillir les visiteurs du Village des fous. Il est fermé d'une barrière à partir de 18h30, aisément enjambable par des piétons. Aucune caméra ne se trouve aux alentours et un panneau indique d'ailleurs qu'il n'est pas surveillé. La zone où s'est déroulée la rixe se trouve à la lisière d'une forêt.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie nationale, sous la supervision du parquet de Grasse, qui n'a pu être joint ce dimanche matin. Pour l'instant, les causes de la mort ne sont pas connues. Une autopsie, et surtout l'audition du suspect en garde à vue, devraient permettre d'en savoir plus dans les jours qui viennent.

Ce dimanche matin, la gendarmerie a placé des rubalises sur le pourtour du terrain. Photo G.L..

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.