“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un incendie ravage 8000 m² de végétation à Roquebrune

Mis à jour le 25/09/2018 à 05:22 Publié le 25/09/2018 à 05:22
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Un incendie ravage 8000 m² de végétation à Roquebrune

Hier après-midi, il a fallu l'intervention d'une cinquantaine de sapeurs-pompiers et de deux hélicoptères bombardiers d'eau pour venir à bout des flammes. L'origine du feu est inconnue

L'épais panache de fumée sur les hauteurs boisées de Roquebrune-Cap-Martin n'est pas passé inaperçu. Ni les allées et venues de deux hélicoptères bombardiers d'eau, d'ailleurs. Hier vers 14 h 15 sur la RD50 entre le cimetière et le village de Gorbio, les sapeurs-pompiers du SDIS 06 ont usé des gros moyens pour circonscrire un incendie sur un terrain un brin escarpé.

Malgré la cinquantaine d'hommes sur le terrain épaulée par le soutien aérien (1), 29 largages ont été comptabilisés et plus de 8 000 m² de végétations sont partis en fumée. Mais, fort heureusement, le vent du sud, jugé « modéré », n'a pas forci, rendant la tâche des soldats du feu plus aisée.

Si, un temps, le local d'une habitation avec, à l'intérieur, au moins une bouteille de gaz a pu être menacé, les sapeurs-pompiers ont très rapidement pu le protéger. Ceux-ci ont d'ailleurs pu compter sur l'aide des agents de Force 06, qui ont mis à disposition leur camion-citerne de 10 m3 pour les réapprovisionner en eau.

En deux heures, les combattants du feu ont maîtrisé le brasier. Mais l'intervention était alors loin d'être terminée. Pour éviter que l'incendie ne reparte, une tout autre facette de l'opération a alors débuté. Objectif : « noyer l'incendie en lisière en arrosant tous les interstices, en grattant la couche d'humus. L'idée est de parfaire l'extinction pour éviter une reprise du feu », confiait un officier sur place. Les sapeurs-pompiers ont plié bagage aux alentours de 19 h 30. Des rondes nocturnes devaient être effectuées pour s'assurer que l'incendie ne reprenne pas.

L'origine du feu est, pour l'heure, indéterminée.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.