“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un homme de 23 ans tué par balles lors d'une probable rixe entre bandes dans l'Essonne

Mis à jour le 09/04/2021 à 07:57 Publié le 09/04/2021 à 07:55
Illustration de police

Illustration de police Photo V.M.

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Un homme de 23 ans tué par balles lors d'une probable rixe entre bandes dans l'Essonne

Plusieurs interpellations ont eu lieu dans la foulée, dont vraisemblablement celle de l'auteur des coups de feu mortels.

Un homme de 23 ans originaire de Ris-Orangis (Essonne) a été tué par balle jeudi soir à Evry dans ce qui ressemble à une rixe entre bandes rivales, a indiqué le parquet d'Evry, sollicité par l'AFP.

Plusieurs interpellations ont eu lieu dont vraisemblablement celle du tireur des coups de feu mortels, a expliqué le parquet, précisant que cela s'apparenterait à une "rixe entre bandes rivales" de Ris-Orangis et d'Evry.

Plus tôt dans la soirée, un homme a été blessé par balle au niveau du bras à Ris-Orangis, des faits qui pourraient être liés à l'homicide, selon le parquet.

En février, le département, touché de plein fouet par le phénomène de bandes rivales, a été ébranlé par deux décès d'adolescents de 14 ans survenus en moins de 24 heures dans deux villes distantes de 45 kilomètres.

Les deux meurtres, apparemment sans lien, sont survenus à chaque fois dans des rixes entre jeunes: une collégienne avait reçu un coup de couteau mortel dans la petite ville de Saint-Chéron puis un garçon était mort poignardé à Boussy-Saint-Antoine.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.