“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un homme de 22 ans tué par balles près de Marseille

Mis à jour le 01/05/2014 à 15:28 Publié le 01/05/2014 à 15:11
Septèmes-les-Vallons est une commune limitrophe du nord de Marseille.

Un homme de 22 ans tué par balles près de Marseille

Un homme de 22 ans a été retrouvé mort, tué de deux balles dans la tête, ce jeudi matin dans une voiture à Septèmes-les-Vallons, commune limitrophe du nord de Marseille.

Un homme de 22 ans a été retrouvé mort, tué de deux balles dans la tête, ce jeudi matin dans une voiture à Septèmes-les-Vallons, commune limitrophe du nord de Marseille. Il s'agit du dixième homicide ce ce type depuis le début de l'année dans le département.

C'est une riveraine qui a découvert ce jeudi matin la victime "ensanglantée au volant d'un véhicule de type Twingo, dans un endroit un peu isolé", en contrebas de la cité de la Gavotte Peyret, a indiqué le procureur de la République d'Aix-en-Provence, Dominique Moyal, à l'AFP. Le jeune homme, né en juillet 1991 et domicilié dans la commune, avait été "condamné à plusieurs reprises, notamment pour trafic de stupéfiants".

Selon les premiers éléments de l'enquête il a "été atteint par deux projectiles au niveau de la tête". Les faits se seraient déroulés sans témoin. Une autopsie, prévue vendredi, permettra de déterminer plus précisément les circonstances et l'heure du décès.

Après une accalmie en février et mars, Marseille a connu une nouvelle série noire ces dernières semaines. Dernier homicide en date, un homme de 31 ans a été tué par balles dans la nuit de lundi à mardi à Marseille, pris pour cible à minuit dans son hall d'immeuble, à la cité de la Savine (15e arrondissement), dans les quartiers Nord de Marseille.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.