“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un feu de voitures ravage un immeuble dans le Careï

Mis à jour le 01/02/2017 à 05:14 Publié le 01/02/2017 à 05:14
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Un feu de voitures ravage un immeuble dans le Careï

Dans la nuit de lundi à mardi, un incendie s'est déclaré sur un parking privé de Menton sans faire de blessé. Un appartement a été détruit. La piste accidentelle est privilégiée

Comme un coup de canon dans la nuit noire et silencieuse. Puis, des flammes incandescentes aux crêtes fumantes et des cendres tourbillonnantes qui s'étirent et se forment à une vitesse éclair. « J'ai été réveillé par une explosion. Je suis allé sur ma terrasse et j'ai vu les flammes partir des voitures pour grimper jusqu'à l'immeuble d'à côté. J'ai appelé les pompiers. Tout le monde criait « au feu, au feu ». C'était l'affolement », témoigne Franck Asfaux, un riverain de la route de Sospel à Menton.

Dans la nuit de lundi à mardi, vers trois heures du matin, un incendie de voitures s'est déclaré dans le parking privé de la résidence « Les Fuschia », située au 115 route de Sospel.

Les flammes sont parties de quatre véhicules et se sont très vite propagées jusqu'au troisième étage de la résidence menaçant une quinzaine d'appartements. Une vingtaine de pompiers avec cinq camions sont intervenus pour maîtriser les flammes et évacuer les habitants. Une douzaine de riverains ont été délogés en pleine nuit et réunis juste en face de l'immeuble. Aucun n'a été blessé. La police municipale et nationale, ainsi qu'un officier de police judiciaire (OPJ) étaient également sur les lieux. L'incendie a été totalement maîtrisé vers 6 h 30 du matin. Deux appartements ont été particulièrement sinistrés. L'un, situé au rez-de-chaussée, a été dévasté entièrement. L'autre au premier étage a été sauvé en partie.

« Tout est parti en fumée »

« Je dormais lorsque j'ai entendu une détonation. Dehors, un voisin disait qu'un pneu avait explosé. Puis, mon store sur la terrasse a pris feu et les flammes sont rentrées dans la chambre. Heureusement, je dormais dans le salon ! Je me suis rendu compte de l'ampleur de l'incendie et qu'il était juste en face de chez moi. J'ai fermé les portes et je suis sortie dehors très rapidement », relate Yasmine, habitante de l'appartement anéanti par les flammes. Les traits tirés. Éprouvée par une nuit blanche et des images noires.

Durant cette nuit d'angoisse, Yasmine a été relogée au « Claridge's Hôtel » avec sept autres riverains. « Mais, bien sûr, impossible de trouver le sommeil… »

Hier midi, la jeune femme et son compagnon Allan sont revenus constater les dégâts et « passer un coup de balai… » Parmi les quatre chats du couple, l'un manque à l'appel. Dans des sacs plastiques, ils récupèrent les objets rescapés depuis la terrasse éventrée. « Tout est parti en fumée. Il me reste la télévision, des meubles, le frigo et quelques vêtements. Pour l'instant, je vais dormir chez ma mère et on verra par la suite », poursuit Yasmine avec appréhension.

Un problème de circuit électrique d'une voiture

Hier, c'était l'incompréhension au pied de l'immeuble noirci jusqu'au sixième étage. Sur le parking, les carcasses de véhicules baignaient dans une mare d'eau huileuse et noirâtre. « C'est un quartier calme. On se demande tout ce qui a bien pu se passer », s'étonne Maarten, un voisin. Les premiers éléments de l'enquête de police privilégient la piste accidentelle. Il semblerait que le feu soit parti d'un problème dans le circuit électrique d'une Volkswagen Coccinelle, laquelle s'est enflammée totalement.

Le dernier fait divers similaire dans le Careï n'est pas récent. Il remonte à mai 2015. Une voiture avait été incendiée en pleine nuit sur l'avenue de Sospel. La piste criminelle avait alors été privilégiée et cinq individus avaient été interpellés.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.