“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un faux pilote tente de participer au Rallye de Monte-Carlo

Mis à jour le 26/01/2016 à 05:13 Publié le 26/01/2016 à 05:13
Le faux pilote coupé dans son élan. Il a été intercepté par les gendarmes.	(DR)
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Un faux pilote tente de participer au Rallye de Monte-Carlo

Samedi dernier, au départ de la treizième spéciale reliant Sisteron à Hoard, un homme âgé de 32 ans, a essayé de prendre part à la course avec sa Peugeot 205 GTI.

Samedi dernier, au départ de la treizième spéciale reliant Sisteron à Hoard, un homme âgé de 32 ans, a essayé de prendre part à la course avec sa Peugeot 205 GTI.

Tout avait été prévu puisque l'homme s'est présenté avec copilote, sièges baquets et harnais.

Pour pouvoir circuler, il avait même réussi à voler une vignette de contrôle technique sur un autre véhicule, en panne, qu'il avait alors falsifiée.

Refoulé par l'organisation au départ, il a tenté malgré tout de rejoindre l'arrivée… avant d'être intercepté par les motocyclistes de l'escadron départemental de sécurité routière.

Loin de se dégonfler, le trentenaire assure alors aux forces de l'ordre qu'il est mandaté pour prendre des photos pour un magazine et recueillir des informations sur la météo en haut des cols. Une version qui ne convainc pas.

Interpellé, le faux pilote devra se justifier, le 15 mars, des faits de vol, faux avec altération de la vérité dans un récit, usage de faux, défaut d'assurance et de contrôle technique et maintien en circulation dudit véhicule.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.