Rubriques




Se connecter à

Un enfant fait une chute mortelle de six étages à Monaco

Ce jeudi, un garçon de 6 ans est tombé d’un balcon dans le quartier Saint-Roman à Monaco. Les secours n’ont pu le réanimer sur place. Une enquête a été ouverte pour établir les circonstances du drame.

Thomas Michel Publié le 19/06/2021 à 07:38, mis à jour le 19/06/2021 à 07:38
Les pompiers de Monaco et le SMUR n’ont pu réanimer l’enfant. Illustration. Photo Cyril Dodergny

À l’effroi des riverains témoins de la chute, a succédé vendredi l’émoi de la communauté monégasque, après le décès d’un jeune enfant, jeudi, avenue Saint Roman.

En fin de journée, le garçon de 6 ans, scolarisé à Monaco, a semble-t-il échappé à la vigilance de sa maman et franchi les barreaux du balcon familial avant de chuter de six étages.

Dépêchés sur place, les sapeurs-pompiers de Monaco et une équipe du SMUR pédiatrique ont tenté de le réanimer un long moment. En vain.

Un suivi psychologique pour les intervenants

En état de choc, la maman, qui selon les premiers éléments de l’enquête était dans la cuisine au moment des faits, a été transférée au CHPG.

 

Elle devait être entendue à la Sûreté publique vendredi après-midi après l’ouverture d’une enquête par le Parquet général.

L’enquête, couplée d’une autopsie, vise tout simplement à rechercher les causes de la mort. La piste accidentelle étant privilégiée à ce stade.

Vendredi, le lieutenant-colonel Marc Degabriel, adjoint au chef de corps des sapeurs-pompiers de Monaco, Norbert Fassiaux, nous confiait l’importance accordée au suivi psychologique de ses troupes après une telle intervention.

 

"C’est toujours compliqué, surtout quand cela concerne un enfant. Le soir-même, tous les intervenants se sont rassemblés à la caserne, pour échanger et casser le stress. Essayer de relativiser et ne pas parler que de ça." Des esprits à délester de cette vision d’horreur.

L’état personnel de chacun a ainsi pu être évalué par les officiers de permanence avant qu’ils ne rejoignent leurs foyers respectifs. Un suivi qui perdurera. Au besoin avec l’aide des services spécialisés dans la prise en charge psychologique au CHPG.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.