“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un chef présumé de la Carbone Connection arrêté à Monaco

Mis à jour le 09/04/2016 à 05:13 Publié le 09/04/2016 à 05:13
Le yacht Black and White, de 34 mètres, saisi par le Service national de douane judiciaire qui vient de réaliser un superbe coup de filet.

Le yacht Black and White, de 34 mètres, saisi par le Service national de douane judiciaire qui vient de réaliser un superbe coup de filet. Sébastien Botella

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un chef présumé de la Carbone Connection arrêté à Monaco

Quinze personnes ont été interpellées cette semaine, dont deux en principauté. Yacht à Antibes, voitures et villas de luxe, elles menaient grand train. Montant de l'escroquerie : 350 Me !

Le luxueux yacht de 34 mètres et de 8 millions d'euros ne quittera pas de sitôt le port d'Antibes. Les hélices du Black and white ont été neutralisées par les enquêteurs. Sa cabine au luxe tapageur et au lit king size, son miroir signé par Philippe Starck, tout ceci sera vendu un jour au profit de la justice.

Car le Service national de douane judiciaire (SNDJ) vient de réaliser un énorme coup de filet dans ce qu'on appelle le « casse du siècle », la fraude à la taxe carbone qui a coûté 2 milliards à l'État français.

Agissant sur commission rogatoire de deux juges d'instruction de Paris, le SNDJ a mené mardi et mercredi, perquisitions, interpellations et auditions, notamment sur la Côte d'Azur, mais aussi à Marseille et Paris. C'est ce qu'a confirmé hier le parquet national financier à Nice-Matin.

Quinze personnes ont été interpellées, dont un couple à Monaco. L'homme est considéré comme l'un des organisateurs présumés de cette escroquerie. Tous deux sont en attente de leur extradition vers la France.

Outre le yacht d'Antibes, ont été saisis, de Marseille à Menton, des villas, des voitures de luxe, 400 000 euros en espèces, 12 montres de luxe et des comptes bancaires.

Fraude complexe, juteuse, mortelle

Les faits remontent à 2008-2009. Le système, complexe, permettait aux escrocs d'acheter des droits à polluer hors taxe à l'étranger et de les revendre TTC en Europe. Ils détournaient au passage la TVA au détriment de l'État Français.

L'exercice est risqué, il a déjà fait quatre morts. Car le grand banditisme, notamment le milieu marseillais, s'est intéressé de près à cette escroquerie très lucrative, en apportant des financements. Dans ce type d'affaire, le milieu est gagnant sur toute la ligne puisqu'il blanchit de l'argent sale tout en retirant de confortables profits. Le pénaliste Me Eric Scalabrin, diplômé en gestion internationale de fortunes et en techniques de banque, rappelle « que l'instruction dure depuis dix ans. Le montage des sociétés dans les paradis fiscaux (en l'occurrence Hong-Kong, Etats-Unis et Suisse) est particulièrement complexe dans cette affaire ».

Parmi les gros poissons de la « Carbone Connection » actuellement sous les verrous : Cyril Astruc ou Grégory Zaoui. Stéphane Alzraa, l'un des corrupteurs présumé du commissaire Neyret, remis en liberté sous contrôle judiciaire au début de l'année, a aussitôt pris la fuite en Israël.

Cette fois, la justice a été plus prévoyante. Elle a décidé d'incarcérer l'ensemble des suspects mis en examen pour blanchiment en bande organisée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.