“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un carabinier champion de France de moto

Mis à jour le 30/12/2011 à 08:32 Publié le 15/09/2011 à 07:02
Le souverain est venu encourager hier les pilotes motards aux couleurs de Monaco. À gauche (et ci-contre à droite), le jeune Jimmy Maccio, récemment champion de France avec Christian Haquin (à droite), son coéquipier pour les 24 heures du Mans à venir.	(Photos Eric Dulière)

Un carabinier champion de France de moto

Il a 21 ans. Sous son uniforme de carabinier, Jimmy Maccio porte la combinaison de motard. Le jeune homme originaire du Var porte les couleurs de la principauté sur sa combi' et sur sa moto Kawasaki.

Il a 21 ans. Sous son uniforme de carabinier, Jimmy Maccio porte la combinaison de motard. Le jeune homme originaire du Var porte les couleurs de la principauté sur sa combi' et sur sa moto Kawasaki.

Hier, il a été félicité par le prince Albert II pour le titre qu'il vient de remporter : champion de France en moto catégorie WERC.

Une coupe obtenue au terme de dix courses dans lesquelles il a été quatre fois victorieux et quatre fois sur la deuxième marche du podium au total.

Son titre, c'est une « première en Principauté » a rappelé hier soir le commandant des carabiniers, Philippe Rebaudengo. « Il a remporté son défi »fixé en avril 2011 avant la saison.

La suite ? Jimmy enfourchera sa moto les 24 et 25 septembre prochains à l'occasion des 24 h du Mans catégorie moto.

Un défi que le pilote arbore sereinement.

En espérant ramener une nouvelle coupe à la caserne des carabiniers !

 

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct