“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un bateau en panne active sa fusée de détresse à Monaco

Mis à jour le 26/06/2014 à 08:12 Publié le 26/06/2014 à 07:20
C'est la Vigilante, la plus grosse embarcation de la division de la police maritime de Monaco qui est sortie hier matin, étant donné les conditions météo.

C'est la Vigilante, la plus grosse embarcation de la division de la police maritime de Monaco qui est sortie hier matin, étant donné les conditions météo. archives N.-M.

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Un bateau en panne active sa fusée de détresse à Monaco

Décidément le vent et la pluie n'auront épargné personne ce mercredi matin. Après les embouteillages sur la route et les trains en retard, c'est sur l'eau, au large de Monaco, qu'une embarcation s'est retrouvée en difficulté.

Décidément le vent et la pluie n'auront épargné personne ce mercredi matin. Après les embouteillages sur la route et les trains en retard, c'est sur l'eau, au large de Monaco, qu'une embarcation s'est retrouvée en difficulté.

À 8 h 50, un gendarme de Cap-d'Ail aperçoit une fusée de détresse et alerte immédiatement les secours. Aussitôt, la police maritime de Monaco en liaison avec le Crossmed* actionne la Vigilante, sa plus grosse embarcation.

« La fusée ne nous dit pas sur quel type d'intervention on arrive. Donc on prend toujours des précautions et avec les conditions météo, il valait mieux assurer au mieux », déclare le commandant Van Den Corput.

Et comme toujours dans ces cas-là un hélicoptère est automatiquement mis en alerte avec deux plongeurs.

Arrivé sur place à 9 h 12 l'équipage a constaté que l'unique passager de la petite embarcation en aluminium, en panne de moteur, avait pu redémarrer.

« Il a eu raison d'utiliser sa fusée de détresse car il y avait beaucoup de vent et l'embarcation n'était qu'à 2 km des côtes, avec le courant on se rapproche très vite. » L'équipage de la police maritime l'a donc ensuite escorté jusqu'au port de Fontvieille où ils sont arrivés sans incident.

Pas de fusée le 14 juillet

Une histoire qui finit bien car comme tiennent à le rappeler les autorités, « le navigateur était en possession d'une fusée. Il est donc important d'être équipé et d'avoir des gilets de sauvetage. »

Et à l'approche du 14 juillet, il n'est pas non plus inutile de mentionner que malgré les croyances populaires il est interdit de faire exploser ses fusées de détresse, même si la date d'utilisation (valable une année) est dépassée.

« À chaque fois, des gens nous alertent et nous sommes obligés d'intervenir. »

*Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Méditerranée.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.