Rubriques




Se connecter à

Un Azuréen de 34 ans perd la vie lors d’une baignade nocturne sur la plage du Larvotto à Monaco

Lundi 18 juillet, peu avant 23 heures, un Roquebrunois de 34 ans a perdu la vie après s'être noyé dans le plan d'eau du Larvotto. La thèse de l'accident est privilégiée par les enquêteurs, la victime étant très alcoolisée au moment des faits.

Thibaut Parat Publié le 26/07/2022 à 17:15, mis à jour le 26/07/2022 à 17:55
Le décès de la victime est survenu peu avant 23h sur la plage du Larvotto. Photo Jean-François Ottonello

Un terrible drame. Lundi 18 juillet, peu avant 23 heures, un Roquebrunois de 34 ans a perdu la vie après s’être noyé dans le plan d’eau du Larvotto. Une heure auparavant, l’ami qui l’accompagnait ce soir-là avait composé le « 17 » alors qu’il demeurait sans nouvelles de lui. Dépêchés sur place, les agents de la Sûreté publique retrouvaient quelques minutes plus tard le corps gisant du disparu, à quelques mètres seulement du rivage et des établissements de bouche.

Le parquet général saisi
et une autopsie pratiquée

Malgré les massages cardiaques prodigués en premier lieu par les policiers de la Principauté, puis par les sapeurs-pompiers et le SMUR de Monaco, le trentenaire n’a pas survécu. Le parquet général de Monaco a aussitôt été saisi pour "recherche des causes de la mort".

 

Les enquêteurs de la Sûreté publique ont entendu le proche la victime ainsi que toutes les personnes, sur la plage, susceptibles de livrer des éléments de réponse sur les circonstances précises de cette noyade mortelle, laquelle est survenue en dehors des horaires de surveillance de la baignade.

La victime était
très alcoolisée

Une autopsie a été pratiquée mais les conclusions ne sont pas encore connues. L’hypothèse accidentelle est privilégiée, la victime étant très alcoolisée au moment des faits.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.