Rubriques




Se connecter à

Un avion de tourisme se crashe en Corse, deux blessés graves

Deux Britanniques ont été gravement blessés dans le crash d'un petit avion de tourisme bimoteur mardi en milieu de matinée en Haute-Corse, notamment victimes de brûlures, a-t-on appris auprès des autorités et des services de secours.

AFP Publié le 14/09/2021 à 14:36, mis à jour le 14/09/2021 à 14:37
Illustration. Photo AFP

"Ce (mardi) matin vers 10h30, un avion de tourisme Beech 18 s'est écrasé sur la commune de Vescovato", indique dans un communiqué François Ravier, le préfet de Haute-Corse, en précisant que les circonstances de l'accident n'étaient "pas encore établies".

"A bord se trouvaient trois personnes, dont deux sont actuellement en urgence absolue" et ont "été transportées vers le centre hospitalier de Bastia", a-t-il ajouté. La troisième personne, "indemne mais en état de choc", a également été transportée en ambulance vers l'hôpital de Bastia.

Les passagers sont deux femmes de 50 ans et un homme de 60 ans, tous Britanniques, ont indiqué à l'AFP des sources proches des autorités.

 

La victime la plus gravement atteinte est l'une des deux femmes, brûlée au troisième degré aux bras, au thorax, au cuir chevelu et aux jambes, selon ces sources. Elle a été évacuée par hélicoptère, ont précisé les secours. La seconde femme, brûlée au deuxième degré au thorax, au dos, au visage et aux bras, a été transférée par ambulance.

L'appareil était en feu à l'arrivée des secours mais les pompiers sont parvenus à l'éteindre.

Au total, une trentaine de gendarmes sont sur place pour sécuriser le site, a précisé le préfet de Haute-Corse, en appelant à ne pas se rendre dans le secteur afin de ne pas gêner les opérations de secours.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.