“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un appel à témoin lancé pour retrouver le compagnon d'une femme tuée à Amiens dimanche

Mis à jour le 12/05/2021 à 16:12 Publié le 12/05/2021 à 16:10
Un policier (illustration).

Un policier (illustration). Photo NM

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un appel à témoin lancé pour retrouver le compagnon d'une femme tuée à Amiens dimanche

Une femme a été découverte morte, poignardée à de multiples reprises, dimanche à Amiens, et un appel à témoins lancé pour tenter de retrouver son compagnon, principal suspect du crime, a annoncé mercredi le parquet.

Le corps de cette femme âgée de 34 ans, mère de deux adolescents, a été trouvé dimanche enroulé dans un tapis, dans un pavillon appartenant à son compagnon, a rapporté le procureur de la République d'Amiens Alexandre de Bosschère, dans un communiqué de presse.

Il portait les traces d'une vingtaine de coups de couteau dont l'emplacement "ne laisse pas de doute sur l'intention homicide", ainsi que de nombreux hématomes, souligne-t-il.

Brancardière au centre hospitalier d'Amiens, séparée du père de ses enfants, la victime entretenait depuis août 2020 une relation amoureuse avec l'homme aujourd'hui considéré comme le "principal suspect".

Un appel à témoins a été lancé pour tenter de le retrouver car il n'a "pas encore été interpellé malgré les très nombreuses investigations engagées", indique M. de Bosschère.

Cet homme de 39 ans s'était rendu samedi soir chez une amie, dans un état "très confus" et présentant des blessures à la main droite et au visage. Il avait alors raconté avoir été victime d'une tentative d'homicide chez lui de la part de deux hommes, qui auraient tué sa compagne.

L'homme avait quitté précipitamment le domicile de cette amie dimanche en fin de matinée. La police avait ensuite découvert le corps de la victime dans son pavillon.

Autoentrepreneur en chaudronnerie et ferronnerie, il a été condamné à deux reprises ces dernières années, pour port d'arme et violences sur des policiers puis pour harcèlement sur conjoint, atteinte à la vie privée et usage de stupéfiants.

Il serait "instable psychologiquement, avec des propos incohérents, depuis les faits", souligne le procureur.

Selon des proches entendus, la victime n'avait jamais évoqué de violences de sa part mais il semble que des disputes intervenaient "régulièrement".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.