“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ultimes finitions pour le nouveau siège du Conseil national de Monaco

Mis à jour le 07/09/2012 à 07:58 Publié le 07/09/2012 à 07:06
Le nouveau Conseil national, alliance du moderne et de l'ancien, a été dessiné par l'architecte Jean-Michel Ughes. Désormais chaque conseiller national dispose d'un bureau personnel au 2e étage. Le personnel administratif est installé, tout comme le président de l'assemblée au 3e étage, et n'est plus disséminé en deux endroits comme auparavant.

Le nouveau Conseil national, alliance du moderne et de l'ancien, a été dessiné par l'architecte Jean-Michel Ughes. Désormais chaque conseiller national dispose d'un bureau personnel au 2e étage. Le personnel administratif est installé, tout comme le président de l'assemblée au 3e étage, et ... Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ultimes finitions pour le nouveau siège du Conseil national de Monaco

Mercredi prochain, le souverain viendra inaugurer officiellement le nouveau siège du Conseil national désormais installé face au ministère d’Etat sur la place de la Visitation

Mercredi prochain, le souverain viendra inaugurer officiellement le nouveau siège du Conseil national désormais installé face au ministère d’Etat sur la place de la Visitation

Ç'en est terminé du décompte en années, en mois, en semaines. Désormais, ce sont les jours que l'on biffe sur le calendrier avant l'inauguration du nouveau bâtiment du Conseil national, mercredi prochain. Le prince Albert II et l'archevêque Mgr Barsi seront aux premières loges aux côtés, bien sûr, des personnalités et des membres de l'assemblée et de son président Jean-François Robillon.

L'équipe administrative du parlement a d'ores et déjà pris ses marques depuis la mi-juillet. Alors qu'ils s'affairaient à déballer leurs cartons, les plombiers électriciens et autre techniciens en étaient encore aux finitions du bâtiment.

Hier, la presse a été invitée à découvrir les lieux. Après plusieurs visites au cours du chantier, celle-ci vient marquer un point d'orgue à des années de discussions puis de travaux. On n'évoquera bientôt plus la construction mais ... le vote des lois. Dès le 26 septembre, les conseillers nationaux vont d'ailleurs se pencher sur l'épineux dossier des retraites (lire page suivante).

Écrans sur les pupitres et vote électronique

Ils s'installeront alors dans l'hémicycle. Jusqu'au dernier moment, les fauteuils seront protégés par des bâches, le temps de mener à bien les finitions. Mais d'ores et déjà on entraperçoit leur couleur pourpre.

120 places assises ont été prévues pour le public (au lieu de 60 dans le bâtiment précédent) à l'arrière de la salle et au balcon. A l'étage toujours, une régie pour la gestion des caméras (5 fixes robotisées pour ne pas perturber le travail) et écrans de télévision dispatchés dans l'hémicycle ainsi que les cabines de traduction. En face, l'espace presse équipé d'écrans avec un retour son et des connexions internet.

Les pupitres des élus se sont également modernisés puisqu'ils bénéficieront aussi d'un écran de contrôle. Il sera possible de voter de manière électronique.

Le banc du gouvernement est plus grand que celui du précédent siège du Conseil national puisque deux places supplémentaires pour les conseillers techniques ont été prévues.

L'hémicycle s'élève derrière une verrière qui surplombe le sommet de l'avenue de la Porte-Neuve et la place de la Visitation. Sur son flanc, face au ministère d'État est inscrite la Constitution de 1962 modifiée en 2002.

L'ensemble du bâtiment, pensé par l'architecte Jean-Michel Ughes, se veut fusion entre l'ancien et le moderne. Le côté lycée Albert-Ier affiche un style classique contrastant avec ce cône encerclé de verre. Une manière d'affirmer la continuité de l'institution ancrée dans un socle de traditions.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.