“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Tunnel de l'A500 : la colère de Nicolas Bassani

Mis à jour le 21/05/2012 à 06:24 Publié le 21/05/2012 à 07:02
La sortie du tunnel sur la Moyenne Corniche est souvent bloquée aux heures de pointe.

La sortie du tunnel sur la Moyenne Corniche est souvent bloquée aux heures de pointe. Olivier Ogéron

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Tunnel de l'A500 : la colère de Nicolas Bassani

Son constat est sans appel : « En matière de circulation, l'Est du département est sinistré » martèle Nicolas Bassani. Le maire de La Turbie redoute le nouveau système de circulation imposé dans le tunnel autoroutier de l'A500. Un arrêté préfectoral oblige désormais à fermer l'ouvrage souterrain dès que 100 mètres de bouchon à l'intérieur sont constatés. Auparavant, la fermeture n'était obligatoire qu'à 500 mètres de bouchon. La nouveauté risque d'accroître les bouchons les jours de pointe… Et reporter la circulation dans le village de La Turbie. En effet, la bretelle suivant l'A500 permet de sortir à La Turbie pour rallier Monaco. Une situation qui inquiète le maire, craignant que les rues de sa commune ne deviennent un « exutoire » en cas de forte circulation.

Son constat est sans appel : « En matière de circulation, l'Est du département est sinistré » martèle Nicolas Bassani. Le maire de La Turbie redoute le nouveau système de circulation imposé dans le tunnel autoroutier de l'A500. Un arrêté préfectoral oblige désormais à fermer l'ouvrage souterrain dès que 100 mètres de bouchon à l'intérieur sont constatés. Auparavant, la fermeture n'était obligatoire qu'à 500 mètres de bouchon. La nouveauté risque d'accroître les bouchons les jours de pointe… Et reporter la circulation dans le village de La Turbie. En effet, la bretelle suivant l'A500 permet de sortir à La Turbie pour rallier Monaco. Une situation qui inquiète le maire, craignant que les rues de sa commune ne deviennent un « exutoire » en cas de forte circulation.

Rouvrir la bretelle de Beausoleil ?

« Nous avons recensé entre 80 et 85 fermetures du tunnel de l'A500 à l'année. Avec la nouvelle législation de le fermer dès qu'un bouchon dépasse les 100 mètres, nous craignons que ce chiffre double. Ce qui ferait une fermeture quasiment six mois par an ! ». Impensable pour le premier édile qui déplore à chaque fois une file interrompue de véhicules fendant le village, troublant sa quiétude et irritant les habitants. « La traversée du village s'en trouve moins sécurisée. En été, on va se retrouver avec ce souci, pas seulement le matin mais à 10 heures, à 11 heures avec le passage des touristes ».

La solution ? Nicolas Bassani en avance une : « Il faudrait ouvrir la bretelle de Beausoleil(route de service qui part de l'aire de Beausoleil dans le sens France/Monaco et qui débouche route de Menton, au niveau de la route du Mont des Mules N.D.L.R.). Elle pourrait être dédiée aux véhicules légers et Escota ne perdrait pas d'argent puisqu'au lieu de passer le péage de l'A500, les automobilistes seraient obligés de passer celui qui va vers Menton.Ça ne résoudrait pas tous les problèmes, mais sans doute, ça les atténuerait ».

Conscient de la forte fréquentation automobile roulant vers Monaco, Nicolas Bassani renvoie la balle à la société autoroutière. « Les autorités françaises n'ont pas assez contraint Escota à trouver des solutions. Il est nécessaire de faire de nouvelles tentatives pour les faire fléchir et imaginer des solutions ». Le maire entend contacter le nouveau ministre des transports, Frédéric Cuvillier.

« Si personne ne répond à cette demande, il est fortement probable qu'à un moment, nous fassions des opérations d'envergure pour sensibiliser les pouvoirs publics » prévient le maire. « Et pourquoi pas bloquer l'entrée de La Turbie depuis le rond-point de l'A8 pour faire ralentir la circulation. Ce ne sera pas agréable pour les travailleurs et les touristes mais j'en prends la responsabilité. Je dois veiller sur la sécurité des habitants de La Turbie et nous ne pouvons plus tolérer que l'on déverse la circulation dans notre village ». Ultimatum lancé ?

CEDRIC VERANY

cverany@monacomatin.mc


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.