“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Travail le dimanche: l'éternel débat

Mis à jour le 15/07/2013 à 09:41 Publié le 14/07/2013 à 07:12
Pascale Pallanca, inspectrice générale du travail et Laurence Garino, chef de service au MWBO .
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Travail le dimanche: l'éternel débat

Avec cle dispositif mis en place, les commerçants monégasques peuvent ouvrir jusqu’à sept dimanches dans l’été.

Avec cle dispositif mis en place, les commerçants monégasques peuvent ouvrir jusqu’à sept dimanches dans l’été.

L'ouverture de magasins le dimanche, lancée en 2006 pendant la période estivale, du 7 juillet au 15 septembre, rencontre chaque année un peu plus de succès auprès des commerçants. Il est surtout voué à rendre le pays plus attractif et à ce que les touristes n'y trouvent pas porte close le dimanche.

La Direction du Travail a pris en charge tout le volet juridique et l'étude des dossiers de demande reçus tandis que le Monaco Welcome Business Office (MWBO) se place comme un interlocuteur pour les commerçants.

Pascale Pallanca, inspecteur principal du Travail à Monaco, raconte : « nous avons déjà reçu 80 à 100 demandes d'ouverture dominicale pour cet été. À cela il faut ajouter la centaine de petits exploitants qui vont ouvrir leur boutique tout seuls. Nous n'avons reçu aucun mauvais retour des salariés. » Tout a été fait pour rendre les formalités les plus simples, un mémo pratique et simplifié est mis à la disposition des commerçants.

Haut de gamme

Ce sont surtout les grosses enseignes qui choisissent d'ouvrir. Les Dimanches d'été rencontrent un très gros succès au Métropole Shopping Center et dans tout le Carré d'or. Ce sont eux qui en bénéficient le plus car ils sont surtout positionnés sur du très haut de gamme et travaillent en collaboration avec les hôtels, les yachts et les bateaux de croisière. Un tourisme de luxe qui ne se déplace pas forcément dans les autres quartiers de la Principauté. Les magasins de La Condamine ont par exemple privilégié les ouvertures pour le premier dimanche des soldes d'été au début du mois.

Une offre combinée

Laurence Garino, chef de service du MWBO explique la volonté des services de l'État concernés : « Le but est ainsi de fournir une offre combinée qui inclut le shopping, les expositions, les spectacles, la gastronomie et le bien-être. Nous voulons fédérer tous les acteurs du tourisme : les restaurants, les musées, les boutiques et les plages.»

L'État a mobilisé beaucoup de services pour faire valoir ce projet et assurer une promotion aux commerçants qui l'utilisent. Le centre de presse et la Direction du Tourisme et des Congrès ont mis en place de nombreux outils pour les commerces ouverts sur leur page Facebook ou sur le site internet visitmonaco.com. Un gros coup de pouce est également donné : les commerçants qui ont choisi d'ouvrir plus de cinq dimanches ont vu leurs charges patronales diminuées de 75 %.

 

Travail le dimanche :  l'éternel débat - 21858896.jpg
Travail le dimanche : l'éternel débat - 21858896.jpg Marine Lecaque

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.