“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Télévision en numérique: un passage parfois brouillé

Mis à jour le 02/01/2012 à 21:15 Publié le 22/12/2011 à 07:19
Certains Monégasques n'ont pas encore adopté le numérique. Ils ont du retard ou rencontrent des problèmes de réglage ou de réception.

Certains Monégasques n'ont pas encore adopté le numérique. Ils ont du retard ou rencontrent des problèmes de réglage ou de réception. Olivier Ogéron

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Télévision en numérique: un passage parfois brouillé

L’analogique a disparu du Rocher, le 30 novembre dernier Un basculement réussi pour certains Monégasques mais plus compliqué pour d’autres

L’analogique a disparu du Rocher, le 30 novembre dernier Un basculement réussi pour certains Monégasques mais plus compliqué pour d’autres

Monaco a basculé au tout numérique et les télévisions exposées au magasinUbaldil'attestent. L'image est nette, bien loin de la neige qui parasitait l'écran d'un déluge insupportable.

Depuis le 30 novembre, l'analogique a disparu mais la transition s'est-elle faite en douceur ? Certains Monégasques connaissent des difficultés comme le souligne Christophe Eccli, responsable du magasin d'Ubaldi. Et les personnes âgées sont les plus concernées.

Difficulté de réglage et de réception

Des petits soucis que Cédric Jalet, vendeur chez Ubaldi constate également. Il note un problème « de chaînes qui se trouvent sur le même canal. Il faut les régler et les clients sont perdus ».

Parallèlement, les ennuis de réception semblent préoccuper.

« Sur certaines télévisions, la force du signal n'est pas assez puissante »,explique Cédric Jalet. Une difficulté que rencontre Étienne Poletti. Alors qu'il sort du centre commercial de Fontvieille, le retraité s'exclame en levant sa canne : « C'est agaçant, j'ai un signal très faible. On m'a dit d'acheter un câble blindé* .»

La Direction des communications électroniques (DCE) a piloté l'extinction de l'analogique en collaboration avec Monaco Telecom. Et selon elle, les Monégasques sont majoritairement satisfaits.

« À partir du 14 octobre, nous avons commencé à éteindre les chaînes. Nous avions alors entre 20 et 30 appels par jours sur le numéro vert (8 000 2 000). Mais aujourd'hui, nous sommes à 5 appels par jour »,se félicite Christophe Pierre, le directeur de la DCE.

Conscient des problèmes rencontrés, Monaco Telecom précisait dans un communiqué que « des techniciens se déplacent gratuitement chez les résidents pour régler les chaînes ».

Et concernant le câble blindé, Monaco Télécom fait savoir qu'en mai dernier une équipe l'avait remplacé gratuitement :« Trois cents interventions ont été effectuées en une semaine. »

Et l'opérateur précise :« Les clients peuvent récupérer les câbles blindés gratuitement en boutique. »

Pour certains Monégasques, il y a un problème plus embêtant : « Ils ne reçoivent plus aucun signal car ils n'ont pas anticipé la fin de l'analogique », explique le vendeur deCarrefour, Dominique Russo. Résultat, les décodeurs ont été pris d'assaut ces derniers jours (lire par ailleurs).

Un retard qui révèle une nostalgie du système analogique ?

« Les gens n'aiment pas être chamboulés », analyse M. Russo. Pour l'heure, les Monégasques ne semblent pas l'avoir totalement « zappé ».

*Le câble blindé relie la télévision à la prise murale.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.