Rubriques




Se connecter à

"Ta présence va nous manquer au sein du Cis Menton": après plus de 10 ans de bons et loyaux services, le chien Fonzy s'en est allé

Membre de l’équipe cynotechnique des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes, le berger suisse vient de mourir à l’âge de 12 ans. Laissant son binôme mentonnais, Julien, un peu orphelin.

Alice Rousselot Publié le 11/01/2022 à 09:13, mis à jour le 11/01/2022 à 08:50
Au total, Fonzy a pris part à une cinquantaine d’interventions. Photo Sdis 06

C’était l’un des chiens les plus expérimentés de l’équipe cynotechnique des sapeurs-pompiers du département. En retraite opérationnelle depuis le mois de septembre, Fonzy vient de disparaître à l’âge de 12 ans. Et c’est peu dire que le berger suisse, associé au centre de secours principal de Menton, laisse derrière lui un souvenir ému.

"Nous sommes dans une période transitoire avec le départ de deux de nos plus vieux chiens. Fonzy est mort, et l’autre part à la retraite aujourd’hui. Ils étaient vraiment les piliers de notre spécialité dans les Alpes-Maritimes", commente Hervé Blanquart, responsable de l’équipe cynotechnique. Soulignant que les deux canidés ont participé aux plus grandes interventions de ces dernières années.

"Rapport affectif multiplié par dix"

Fonzy était ainsi parti en Albanie, il y a trois ans, à la suite d’un sévère tremblement de terre à Durrës. Il avait également contribué à retrouver le corps d’une vieille dame ensevelie dans le quartier de la Madeleine à Nice. Permis de retrouver deux personnes égarées, aussi. Puis il avait été un des premiers chiens engagés après le passage de la tempête Alex, restant même le seul mobilisé dans la Vésubie durant quatre jours.

"Le but quand les chiens interviennent, c’est de retrouver la trace d’un corps qu’il soit mort ou vivant - dans les décombres, les forêts ou dans un amalgame de situations. Pour la tempête, il fallait notamment s’adapter dans un milieu entre décombres et rivière", poursuit le responsable. Rappelant que la formation de tels chiens - longue et exigeante - commence quand les futurs héros ont trois mois, et dure en général 24 mois.

 

À ce jour, l’équipe compte douze binômes homme/chien répartis sur le département. Spécialisés dans la recherche en décombres ou de personnes ensevelies, la recherche sous avalanche, ou la recherche de personne sous l’eau.

"On perd un chien dont on connaissait les qualités", glisse Hervé Blanquart. Avant d’en lister quelques-unes: abnégation, détermination, côté joueur. Seules quelques races sont d’ailleurs retenues pour ce type de mission. Car les animaux en question doivent allier endurance, agilité, envie de courir et de sauter, anatomie musclée tout en gardant un poids mesuré, capacités olfactives supérieures…

"Un chien, pour nous, c’est un compagnon de travail. On vit plus de choses, plus d’aventures avec lui qu’avec nos proches. Il y a un rapport affectif multiplié par dix par rapport à un animal de compagnie", souligne le responsable. Insistant sur le fait que contrairement à des métiers où le chien rentre au chenil après sa journée de travail, Fonzy et compagnie sont "les nôtres qu’on met à disposition de l’administration. Quand ils rentrent ils redeviennent un chien de famille… et tout le monde doit jouer le jeu".

Aussi la tristesse liée à la perte de Fonzy est-elle partagée par l’équipe cynotechnique, les sapeurs-pompiers de Menton, son maître-chien et ses proches. "Ce jeudi 6 janvier, jour de L’Épiphanie, un roi s’en est allé. Mon binôme est parti sans moi", réagit ainsi Julien Menneson, avec qui Fonzy faisait équipe.

"Il était mon ombre sur le théâtre d’opérations mais aussi en famille. Apprécié par tous, en caserne comme à la maison, de nombreuses fois cité en exemple et mis en lumière pour sa bravoure, sa pugnacité. Je pense qu’il aura marqué les esprits et tant mieux pour la spécialité, la race", poursuit le sapeur-pompier mentonnais. Pour qui Fonzy a laissé la trace à suivre pour la relève, le jeune chien si justement nommé Rescue.

"Fier du chemin parcouru à deux"

"C’est grâce à Fonzy que j’ai pu réaliser mon rêve de gosse. Je suis fier du chemin parcouru à deux. Il n’était pas seulement un compagnon à quatre pattes, membre de la famille, il était mon équipier, mon aide, mon rêve, un frère d’arme, compagnon de galère, de joie, de doute", résume Julien Menneson.

 

Qui considère plus que jamais le berger suisse comme l’un des siens. "Comme on a l’habitude de dire dans la profession: un pompier qui tombe, c’est une victime de plus et un sauveteur de moins. Il mérite aujourd’hui un repos éternel."

Fonzy avait servi de modèle pour rappeler les gestes barrières. Photo Sdis 06.

Hommages unanimes sur les réseaux sociaux

Fonzy était un peu la coqueluche des réseaux sociaux. De nombreux posts émanant des comptes officiels des sapeurs-pompiers du département le montraient ainsi à l’œuvre au fil de ses huit ans de carrière.

L’une des publications les plus amusantes étant assurément celle où le berger suisse était pris en modèle pour rappeler les gestes barrières à respecter lors du premier confinement, en mars 2020.

C’est tout naturellement sur Facebook et Twitter, également, que de nombreux anonymes et collègues du maître-chien ont partagé leur émotion à l’annonce de la mort de Fonzy.

"Tu as bien mérité ce repos éternel. Pars tranquille et serein, ta relève est là!!! Grand merci pour toutes tes missions de recherches de personnes avec des bons et mauvais moments. Grand respect pour ce binôme. Fonzy, ta présence va nous manquer au sein du Cis Menton", commente notamment Stéphane.

Rejoint par Marjorie: "Au revoir mon beau... Je t’ai vu arriver au CIS Menton. Quelle joie avec toi et les jeux de balles. Merci pour ton travail chez les cyno du SDIS 06. Et de tout cœur avec ton binôme et ta famille."

Même son de cloche du côté de Marie, pour qui "un super loulou" s’en est allé. "Un merveilleux repos à toi, petit cœur. Rejoins Gold. Force et courage à ton maître, ton binôme."

Arnaud rappelle quant à lui que l’équipage constitué de Fonzy et Julien a été très mobilisé sur les recherches de la tempête Alex, "des efforts gigantesques pour le chien et son maître qui ont œuvré des jours et des jours. Soutien à Julien dans ce triste moment".

Les premiers mots de "Milano06" vont également au maître-chien. "Dur moment Julien, je sais, et c’est au moment où la symbiose est parfaite entre le maître et le compagnon que celui-ci nous quitte. Courage, Fonzy aura été un sauveteur comme toi, tu ne l’oublieras jamais. Tu t’habitueras."

Le compte officiel de "30 millions d’amis" s’est lui aussi fendu d’un petit message de reconnaissance "Merci à tous ces auxiliaires canins, héros du quotidien au service de notre sécurité."

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.