Startup week-end à Monaco: créer une entreprise en 54 heures

Né à Seattle en 2007, le concept est mondialement reconnu et débarque grâce à la Jeune chambre économique à Monaco ce week-end. 70 participants démarrent le marathon vendredi soir

Anne-Claire Hillion Publié le 22/04/2014 à 07:13, mis à jour le 22/04/2014 à 09:36
Startup week-end : créer une entreprise en 54 - 25140549.jpg
Marion Aufan, directrice du pôle événementiel à la JCE et Cédric Cavassino, président, œuvrent avec leurs équipes depuis des mois pour que l'événement soit un succès. A.-C. H.

Né à Seattle en 2007, le concept est mondialement reconnu et débarque grâce à la Jeune chambre économique à Monaco ce week-end. 70 participants démarrent le marathon vendredi soir

Quel est le point commun entre Los Angeles, Split (Croatie), Sorocaba (Brésil), Niamey (Niger), Copenhague (Danemark) et Monaco ? Toutes ces villes organisent un Startup Week-end. Elles sont en fait 478, dans le monde entier, à mettre sur pied ce concours, né à Seattle en 2007, qui a pour objectif de créer en 54 heures et en équipe, une entreprise de A à Z.

Un succès planétaire qui grossit chaque année. Et pour l'édition 2014, la Jeune chambre économique de Monaco a décidé d'en être. L'équipe a eu très rapidement l'accord de l'organisation mondiale de Seattle pour se lancer dans l'aventure dès novembre 2013. Depuis, ils sont une dizaine de la JCE à tout mettre en œuvre pour que ce week-end de trois jours puisse voir le jour. Plus de 70 participants ont répondu présent, venant pour la grande majorité du Grand Sud mais aussi d'Italie et même d'Allemagne.

« Trouver des investisseurs »

 

« Nous avons eu un véritable engouement pour les inscriptions pour la Startup Monaco. C'est une vraie surprise et pour une première on est vraiment satisfaits»,se réjouit Marion Aufan, directrice du pôle événementiel à la JCE Monaco. «D'autant que, pour nous, les valeurs transmises par le Startup Week-end nous correspondent parfaitement : entreprenariat, networking et formation. »ajoute Cédric Cavassino, président de la JCE.

L'événement est ouvert à tous et réunit des professionnels comme des étudiants, des entrepreneurs, des ingénieurs, des experts en marketing et communication, des créatifs, des graphistes, des chefs de projet, des juristes, des comptables ou tout simplement des personnes qui ont envie de lancer leur start-up, peu importent leur parcours et leur métier.

Objectif de ce marathon de 54 heures : permettre à ceux qui ont un projet d'entreprise de le partager, de le soumettre à l'avis d'experts, de l'améliorer et surtout, de la concrétiser avec la présence des autres participants. Le tout dans une émulation globale et un esprit de compétition sain.

« Il y a un vrai côté défi, un challenge à relever pour certains. Pour d'autres c'est une manière de se confronter à l'entreprenariat. Mais surtout, et c'est l'un des objectifs principaux de l'événement, de trouver des investisseurs, présents dans le jury(notre encadré),intéressés par leur start-up et par l'idée de les financer. C'est une visibilité énorme », conclut Cédric Cavassino.

Selon les organisateurs monde, plus de 36 % des sociétés créées lors de ces week-ends se portent toujours à merveille trois mois plus tard et 80 % des équipes continuent de collaborer après le défi. Une belle fenêtre pour l'entreprenariat monégasque.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.