“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Sporting d'hiver à Monaco: avenir mitigé pour les boutiques

Mis à jour le 15/08/2014 à 14:44 Publié le 15/08/2014 à 14:42
Häagen Dazs, le glacier américain, a profité de la fin de son bail, en décembre denier, pour arrêter l'aventure monégasque pour cause de loyers trop élevés.

Häagen Dazs, le glacier américain, a profité de la fin de son bail, en décembre denier, pour arrêter l'aventure monégasque pour cause de loyers trop élevés. Michael Alesi

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Sporting d'hiver à Monaco: avenir mitigé pour les boutiques

Une seule enseigne de la galerie a pu s’offrir une installation dans les pavillons éphémères des jardins des Boulingrins.

Une seule enseigne de la galerie a pu s’offrir une installation dans les pavillons éphémères des jardins des Boulingrins. Quand certains cherchent à se reloger, d’autres préfèrent partir…

La galerie n'a jamais semblé aussi vide. Les 334 salariés du siège administratif de la Société des bains de mer ont fini le grand déménagement. Ils se sont définitivement installés dans 5 000 m2 de locaux flambant neufs et ultramodernes, dans l'immeuble L'Aigue Marine. Les enseignes devraient, à leur tour, quitter les lieux d'ici la mi-octobre. Préalablement fixée au 30 septembre, la fermeture des boutiques semble traîner un peu, avant le démarrage de la destruction du Sporting d'hiver.

« En recherche… »

À la « Tasting room » de La Maison d'Écosse - prestigieuse salle de dégustation et de vente de whiskies rares issus du monde entier - on espère même tenir jusqu'en novembre. « Nous serons les derniers à fermer, c'est sûr ! Nous voulons faire une grandeclosing partyavec tous ceux qui voudront bien tourner cette page de manière positive », lance, très enthousiaste, Anita Disotto, la responsable. Même si, elle l'avoue, elle n'a pas encore trouvé à se reloger. « Nous sommes en recherche… » Car elle fait partie de ceux qui n'intégreront pas les pavillons provisoires des jardins des Boulingrins, où, pourtant, les enseignes de la galerie étaient prioritaires. Elle avance un argument commercial : « Quitte à changer, j'aimerais trouver un endroit un peu secret pour coller un peu à l'aspectprivatede la marque. »

Des loyers « inaccessibles »

En face, à Meta Gallery, jeune galerie ouverte par Joan et Raoul Roeloffs il y a un an et demi, on est plus clair sur les raisons du refus. « C'était inabordable pour nous. Inaccessible. On vient de signer au Bahia et on espère y entrer en novembre pour ne pas qu'il y ait une trop longue coupure. »

Ces deux enseignes ne sont pas les seules à dire adieu au Carré d'Or. Comme pour la boutique de décoration et de cadeaux GJ3, qui a quitté le Sporting d'hiver le 15 décembre. Les objets de l'enseigne sont désormais vendus dans l'autre boutique GJS, avenue Princesse-Grace. Idem pour Häagen Dazs. Le glacier américain, installé en Principauté depuis 1991, a carrément disparu. Profitant de la fin de son bail, la marque a décidé d'arrêter l'aventure monégasque en avançant, elle aussi, des loyers trop élevés.

Mais pas moyen de connaître les prix demandés pour un espace dans ces galets futuristes. Du côté de la SBM, on ne souhaite pas communiquer.

Czarina, magasin de décoration haut de gamme qui occupe un grand espace réparti sur les deux côtés de la galerie, est la seule enseigne du Sporting d'hiver qui a pu s'offrir une place dans les pavillons des Boulingrins. Elle rejoindra les 23 autres noms prestigieux, principalement ceux de l'avenue des Beaux-Arts et de l'allée Diaghilev, qui se partageront les cinq pavillons couvrant 2 500 m2. Quatre autres marques ont été annoncées dernièrement : Chanel chaussures, Balenciaga, Bottega Veneta et Alexander McQueen.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.