“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Shopping dominical : plus d'heureux que de fâchés

Mis à jour le 29/12/2011 à 01:14 Publié le 31/07/2011 à 07:00
Les clients ne trouveront pas le rideau baissé ce dimanche dans de nombreuses enseignes du Carré d'Or et du centre commercial de Fontvieille.

Shopping dominical : plus d'heureux que de fâchés

Pour son premier dimanche d'ouverture il y a deux semaines, le Métropole shopping center a une nouvelle fois séduit la clientèle.

Pour son premier dimanche d'ouverture il y a deux semaines, le Métropole shopping center a une nouvelle fois séduit la clientèle.

Assis aux tables des cafés, allant et venant devant les vitrines ou installés pour une manucure express, les clients semblent avoir accroché et restent fidèles à la formule, en place depuis quelques étés déjà.

« Les gens se promènent, nous glisse une vendeuse. Ce n'est pas encore la foule des grands jours mais tout n'est pas négatif ».

Pas négatif non plus dans cette enseigne de décoration intérieure. « Pour un premier dimanche, il y a du monde. Même si nous en espérons davantage pour bien travailler. Et il faudrait que tous les magasins soient ouverts. Le client reviendrait plus volontiers ». Or, cette année encore, l'opération ne parviendra pas à fédérer tous les commerces de la principauté. Seules certaines boutiques du Carré d'Or, de la rue Grimaldi, du boulevard des Moulins lèvent le rideau.

Dimanche dernier, c'était au tour du centre commercial de Fontvieille de rejoindre le mouvement. Un mouvement qui durera jusqu'au 4 septembre (et jusqu'au 28 août au Métropole shopping center).

Pour Pierre Brezzo, le président de l'Union des commerçants et des artisans de Monaco (Ucam), l'opération gagne en cohérence : « C'est un travail de longue haleine mais nous sommes parvenus aujourd'hui à une offre intéressante. Il y a du progrès puisque nous pouvons compter sur un noyau fixe de belles enseignes, qui ouvrent le dimanche ». Pour les plus réticents, « il faudra encore de la patience ». Ou encourager l'ouverture par des manifestations qui profiteraient à tous.

Autour des grands événements

Laurence Garino, chef de service de l'Espace entreprises - Monaco business office (MBO) a lancé un « grand chantier », en partenariat avec les représentants du gouvernement princier et les commerçants. L'objectif pour les années à venir serait d'encourager des ouvertures exceptionnelles lors des grands événements de la principauté - le Grand Prix, le Bal de la Rose, les Monte Carlo Rolex Masters, etc. « L'ouverture dominicale permet de compléter l'offre globale de Monaco, qui repose sur une combinaison d'atouts parmi lesquels la culture, le sport, le bien-être, la plage ou le shopping, détaille Laurence Garino. L'idée est de soutenir et de promouvoir les commerces qui souhaitent ou peuvent y participer ».

En attendant, les commerçants sont invités à se faire connaître de la direction du tourisme et des congrès (DTC), afin de bénéficier d'une visibilité sur Internet. La DTC reste le partenaire privilégié de la MBO afin de promouvoir cette opération. Car en effet, la communication n'est pas une mince affaire compte tenu de l'offre, somme toute, disparate.

À l'issue de cet été, un bilan sera dressé pour déterminer les axes de travail en 2012. Le dossier est loin d'être refermé.

Daphné Manuel


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct