“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

SBM: le statut unique des jeux en vigueur le 1er avril à Monaco

Mis à jour le 30/03/2015 à 10:36 Publié le 30/03/2015 à 10:12
Le statut unique des jeux va s'appliquer à partir du 1er avril 2015. Une véritable révolution pour la Société des Bains de Mer.

Le statut unique des jeux va s'appliquer à partir du 1er avril 2015. Une véritable révolution pour la Société des Bains de Mer. archive Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

SBM: le statut unique des jeux en vigueur le 1er avril à Monaco

Après des années d’âpres négociations, direction et syndicat ont fini par trouver un terrain d’entente. L’accord trouvé viendra donc supplanter près de 70 autres textes

Après des années d’âpres négociations, direction et syndicat ont fini par trouver un terrain d’entente. L’accord trouvé viendra donc supplanter près de 70 autres textes

Le 1er avril 2015 fera date puisque c'est ce jour qu'entrera en vigueur le fameux statut unique des jeux à la Société des Bains de Mer (SBM). Cette nouvelle convention collective, obtenue après des années de discussion entre direction et syndicats, remplacera près de 70 textes dont le plus ancien remontait à 1946.

Pour résumer, les employés des jeux seront désormais tous logés à la même enseigne. Auparavant, leurs salaires étaient calculés de manière différente puisqu'ils dépendaient d'une multitude d'accords.

Dès la mise en application de ce statut unique, les fiches de paie seront toutes identiques. « La rémunération sera composée de trois parties distinctes : une partie fixe, une partie indexée sur le chiffre d'affaires et une partie indexée sur les cagnottes des jeux de table », résume Agnès Puons, directeur des ressources humaines et secrétaire générale de la SBM.

Discussions depuis novembre 2013

Si les choses paraissent simples, les négociations qui ont permis l'adoption de cet accord ont été longues et âpres. « La première réunion a eu lieu en novembre 2013, rappelle Agnès Puons. Les discussions se sont poursuivies à un rythme plus ou moins soutenu. En mai 2014, il y en avait une par jour. »

Le 17 janvier dernier, Jean-Luc Biamonti, le président-délégué de la société, s'exprimait dans nos colonnes. Il regrettait l'absence de terrain d'entente entre direction et syndicats. Il s'inquiétait également d'une tension assez palpable en interne.

Un climat social apaisé

Finalement, les négociations ont abouti. « C'est une révolution. L'adoption du statut unique va engendrer un profond changement dans l'avenir de la société », note Agnès Puons. Un changement mais aussi un effort financier puisqu'il coûtera près de 18 millions d'euros sur cinq ans à la SBM.

Le texte a été largement accepté par les syndicats. Cependant, la direction compte «veiller à sa mise en place progressive, souple, argumentée et expliquée. Nous espérons qu'il s'accompagnera d'un climat social apaisé. Les tensions ne sont jamais bonnes car elles risquent toujours de miner l'accueil du client», constate le directeur des ressources humaines.

Le secteur des jeux de la SBM s'apprête donc à entrer dans une nouvelle ère.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.