“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Salon Wima: la technologie NFC bientôt dans notre quotidien?

Mis à jour le 13/04/2012 à 08:49 Publié le 13/04/2012 à 07:20
Le prince Albert II, hier matin, en visite sur le salon Wima, s'est intéressé de près à ces nouveaux modes technologiques galopants.

Le prince Albert II, hier matin, en visite sur le salon Wima, s'est intéressé de près à ces nouveaux modes technologiques galopants. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Salon Wima: la technologie NFC bientôt dans notre quotidien?

Au salon Wima, les professionnels discutent des évolutions de cette technologie qui transforme le téléphone portable en couteau suisse !

Au salon Wima, les professionnels discutent des évolutions de cette technologie qui transforme le téléphone portable en couteau suisse !

Payer sa baguette, monter dans un bus, valider sa place de spectacle… Des actes de la vie courante réalisables avec son portable ? C'est possible grâce à la technologie NFC intégrée à l'appareil. Une technologie, cœur du Wima démarré mardi au Grimaldi Forum. Le salon piloté par Monaco Mediax réunit 600 professionnels autour d'une soixantaine d'exposants pour parler business et émergence de cette NFC (Near Field Communication) qui peu à peu gagne du terrain dans la vie de tous les jours.

En visite sur le salon, le prince Albert II s'est jeudi matin sensibilisé à ces évolutions.

 

 


Savoir +
L'intégralité de ce reportage dans Monaco-Matin de ce vendredi ou sur le journal en ligne
Egalement disponible sur l'IPad


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.