“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Salon Monacology: deux chefs étoilés s'affrontent autour de recettes anti-gaspi

Mis à jour le 22/06/2015 à 09:08 Publié le 22/06/2015 à 09:07
Les chefs Joannes et Garault ont joué de la poêle et de leur inventivité pour concocter une bonne recette à base de produits à jeter.

Les chefs Joannes et Garault ont joué de la poêle et de leur inventivité pour concocter une bonne recette à base de produits à jeter. Michaël Alesi

Salon Monacology: deux chefs étoilés s'affrontent autour de recettes anti-gaspi

Le salon Monacology qui s'est clôturé ce samedi, a innové cette année en proposant un combat des chefs gastronomiques pour sensibiliser les gens à mieux gérer leurs produits alimentaires

Le salon Monacology qui s'est clôturé ce samedi, a innové cette année en proposant un combat des chefs gastronomiques pour sensibiliser les gens à mieux gérer leurs produits alimentaires

Le gaspillage alimentaire. Une problématique qui fait peur. Avec des chiffres éloquents. Criants même. 1,6 milliard de tonnes par an à l'échelle planétaire soit 565 milliards d'euros jetés aux ordures. Pour rien. Par simple habitude.

Cette année pour la semaine du développement durable en principauté, l'association Monacology a décidé de prendre le sujet à bras le corps et de sensibiliser un large public à la question.

De manière ludique. Sans verser dans la dictature écologique. Ce jeudi, l'organisation avait imaginé, sur le village du quai Antoine-1er, un combat des chefs étoilés.

Une "battle" de toqués entre Joël Garault aux cuisines de l'Hermitage et Philippe Joannes chef exécutif du Fairmont.

Deux fines bouches qui se sont prêtées au jeu pour partager leur expérience de la cuisine et surtout prouver qu'on peut concocter d'excellente recette avec des produits que l'on destinait à la poubelle quelques instants plus tôt.

La preuve aux fourneaux sous les yeux d'un public attentif et curieux. Les poivrons, tomates, champignons, poireaux et autres fruits et légumes ont été fournis par les maraîchers des halles de Monaco, les supermachés Casino du Port et du marché Solis Bio.

Des denrées destinées en premier lieu à être jetées. Gaspacho, risotto de courgettes et champignons, wok et fricassés de carottes et haricots…

Message

Les deux chefs ont mis toute leur créativité en recettes. Visiblement contents de participer au défi.

"Notre rôle au quotidien est de bien gérer nos stocks de produits frais, de bien acheter et bien prévoir pour nos recettes et en ce sens ne rien devoir jeter. On y arrive. Les gens peuvent le faire chez eux, c'est juste une question d'adaptation. Nous devons être les meilleurs ambassadeurs de cette bonne gestion et c'est pour ça que nous sommes là tous les deux aujourd'hui.", confiait le chef Garault.

Au beau milieu de la recette, un convive de choix s'est invité. Le prince Albert II était venu visiter les allées du salon et se rendre compte lui aussi des petites astuces de grands chefs pour redonner à des produits qui semblaient peu frais toute leur saveur.

Et d'être le premier à goûter le gaspacho. Bien sûr le combat était amical et les deux maestros des pianos ne se sont pas rendus coup pour coup. L'essentiel étant de faire passer le bon message.

Le prince Albert II et venu goûter les recettes.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.