Radiographie de la délinquance à Monaco

Délinquance générale en baisse, augmentation des infractions liées aux stupéfiants et des accidents de la route… voilà quelques éléments marquants des statistiques 2016

Article réservé aux abonnés
Nicolas Hasson-Fauré Publié le 21/01/2017 à 05:02, mis à jour le 21/01/2017 à 05:02
Jean-François Ottonello

À Monaco, les chiffres de la délinquance se dévoilent, traditionnellement, lors des vœux de la Sûreté publique. La cérémonie s'est déroulée jeudi. Au-delà des statistiques, ces données permettent de montrer un panorama de la délinquance en Principauté. Voilà plusieurs éléments marquants qui ressortent de ces chiffres livrés par Richard Marangoni, le directeur de la Sûreté publique.

La délinquance générale en baisse

Entre 2011 et 2015, la délinquance a baissé de 23,21 % à Monaco. Pour l'exercice 2016, la baisse se poursuit. L'ensemble des faits constatés baisse de 13,73 %. L'année dernière, 1 056 faits ont été constatés en Principauté, contre 1 224 faits en 2015.

Diminution de la délinquance de voie publique

 

La délinquance de voie publique est elle aussi en baisse, de 35,74 %. 187 faits ont été constatés en 2016 contre 291 en 2015. Parmi ces faits, plusieurs données sont à relever : une baisse des vols simples de 15,22 %, une baisse de 50 % des vols d'automobiles, de 58,33 % des vols de deux-roues… Les cambriolages, eux, passent de 45 faits en 2015 à 35 en 2016.

Les infractions liées aux stupéfiants augmentent

Les infractions à la législation sur les stupéfiants, elles, sont en augmentation. 70 faits ont été constatés en 2016 contre 59 en 2015. Autrement dit, une hausse de 18,64 %.

Plus d'accidents de la route en 2016

Autre augmentation, celle des accidents de la circulation.

 

Il y en a eu 200 en 2016 contre 169 en 2015. Une hausse de 18,34 %.

Un accident mortel est à déplorer, comme en 2015.

« Malgré le rôle positif que jouent les campagnes de sécurisation routière préventives et répressives, que nous menons tout au long de l'année, ces chiffres nous appellent à insister, encore, sur le sens de la responsabilité personnelle dont chacun doit faire preuve dans le strict respect des règles de circulation », rappelle Richard Marangoni.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.