Rubriques




Se connecter à

Qui était Matis, le pompier de 22 ans tué lors du terrible accident de Puget-Théniers?

Enfant de Carros où il était pompier ainsi qu'à Monaco, Matis Canavese est l'un des deux pompiers morts dans l'accident de Puget-Théniers, mardi.

Th. M et Th; P Publié le 01/09/2021 à 20:56, mis à jour le 01/09/2021 à 22:31
Soldat du feu à Monaco, Matis Canavese était aussi sapeur-pompier volontaire à Carros. DR

Une existence brisée dans la fleur de l’âge. Matis Canavese avait 22 ans. La vie devant lui. Il avait intégré le corps des sapeurs-pompiers de Monaco en décembre 2019 pour amorcer une formation initiale de six mois, avant d’être affecté au bureau Soutien et logistique.

En parallèle de ses balbutiements professionnels en Principauté, le jeune homme avait repris ses gardes opérationnelles comme sapeur-pompier volontaire à la caserne de Carros, commune où son père officie comme chef de bassin de la piscine municipale. "Matis a grandi à Carros. En 2016, il a obtenu son brevet national de jeune sapeur-pompier. Depuis le 1janvier 2017, et pour une durée de cinq ans renouvelables, il était sapeur-pompier volontaire au sein de notre caserne de Carros. C’était sa vocation", retrace l’adjudant-chef Floran Judlin, une connaissance de la famille.

"Sens du devoir"

"À ses débuts, il était timide et réservé. On a découvert quelqu’un de discipliné et respectueux, de sérieux et investi dans ses missions. Il était doté de grandes valeurs et du sens du devoir. Il était déterminé à faire carrière chez les pompiers de Monaco", se souvient le sous-officier carrossois.

 

Passionné de moto, Matis Canavese était aussi un féru de sport.

S’il avait fréquenté le club du Carros Natation, il était surtout ceinture noire au judo club de Carros. Sur Facebook, le kodokan de Corte lui a également rendu hommage, appuyé de clichés sur le tatami. C’est dans cette ville du centre de la Corse qu’il s’était engagé, durant l’année 2018, au sein de l’Unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile (UIISC 5).

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.