“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Projet de la Villa Ida: feu vert du gouvernement monégasque

Mis à jour le 24/07/2015 à 08:24 Publié le 24/07/2015 à 08:23
S'il devait voir le jour, le « Très Grand Ida » apporterait 157 appartements de plus au quartier Plati, mais aussi un parking public, des espaces piétonniers, des animations…(DEEU / Centre de presse)

Projet de la Villa Ida: feu vert du gouvernement monégasque

Le ministre d’État et son conseiller de gouvernement pour l’Équipement ont annoncé les décisions prises et les enjeux de la réflexion portant sur le futur "Moyen", "Grand" ou "Très Grand Ida"

Le ministre d’État et son conseiller de gouvernement pour l’Équipement ont annoncé les décisions prises et les enjeux de la réflexion portant sur le futur "Moyen", "Grand" ou "Très Grand Ida"

Et si, après des années de discussions, le projet de la Villa Ida venait véritablement d'être mis sur les rails ? Hier matin, le gouvernement princier a posé les bases de la réflexion qui aboutira au "Moyen Ida", "Grand Ida" ou "Très Grand Ida", selon le projet qui sera retenu dans quelques mois.

Le véritable point de départ de l'opération est le relogement du FAR (Foi Action Rayonnement), actuellement installé au 2, rue Plati.

"Les responsables du FAR ont accepté de déménager à la Villa Thérèse, que nous avions acquise par le biais d'une préemption, se réjouit Michel Roger, le ministre d'État. Cette villa, située boulevard du Jardin-Exotique, est en très mauvais état. Nous allons mener des travaux de restructuration complète, sans toucher à la façade. La Villa Thérèse sera restaurée dans deux ans ou deux ans et demi."

>>RELIRE.

"Rapide et efficace"

L'emplacement laissé libre par le FAR était une option pour implanter une nouvelle école. Le gouvernement a annoncé hier qu'une maternelle verrait le jour dans trente-six mois dans ce quartier, pour soulager l'actuelle école de La Condamine, saturée. Elle sera vraisemblablement aménagée rue Auguste-Vento.

Pourquoi ce choix? Parce que le projet Ida peut être lancé immédiatement. Michel Roger évoque une "solution rapide et efficace", qui a également le mérite de "dégager de la place pour l'opération Ida".

Cela dit, les décisions les plus difficiles restent à prendre. Elles portent sur l'ampleur du projet, qui sera moyen, grand ou très grand. À ce jour, avec la place laissée libre par le FAR, le gouvernement pourrait lancer le "Moyen Ida" en utilisant ses propres terrains. Pour voir un peu plus grand, il va engager des discussions avec les propriétaires de la Villa Les Platanes ainsi que ceux des bâtiments situés aux 4 et 6, rue Plati.

"Les associer au projet, si leurs prétentions sont raisonnables, nous permettrait de démarrer l'opération tout de suite", souligne Michel Roger.

>>RELIRE.

Reste que la principale question est de savoir si les immeubles domaniaux Cèdres et Mélèzes seront intégrés au projet. Cela permettrait de réaliser le "Très Grand Ida" en opérant "une restructuration profonde du quartier" et en offrant l'opportunité de "renouveler des immeubles domaniaux vieillissants, de première génération", commente Marie-Pierre Gramaglia.

Le conseiller de gouvernement pour l'Équipement, l'Environnement et l'Urbanisme ajoute que l'opération s'accompagnerait d'une refonte du schéma de circulation, de la création d'animations de quartier, de la création d'un grand parking public ou encore d'aménagements piétonniers ressemblant à ce qui a été fait juste en dessous, aux Jardins d'Apolline.

"Déménager 150 personnes"

L'intégration des Cèdres et des Mélèzes permettrait enfin de gagner 157 appartements, en construisant des immeubles plus hauts. Soit un nombre total de 462 logements.

>>RELIRE.

Bref, le choix du gouvernement semble aller très clairement dans le sens du "Très Grand Ida". "La décision de déménager 150 personnes est difficile à prendre, reconnaît le ministre d'État. Les discussions avec le Conseil national pourraient durer six à dix mois." Le projet de "Très Grand Ida", s'il devait voir le jour, est à imaginer à l'horizon 2025, voire 2030.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct