“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Prince Albert II: "Camille Muffat avait une belle âme"

Mis à jour le 11/03/2015 à 14:28 Publié le 11/03/2015 à 08:33
Camille Muffat vient de recevoir sa première médaille d'or des mains du prince Albert II pour son exploit sur 400 m nage libre aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Un instant d'émotion pour le souverain qui connaît déjà la championne grâce aux événements sportifs monégasques.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Prince Albert II: "Camille Muffat avait une belle âme"

Le 29 juillet 2012, le prince Albert II remettait la première médaille d'or française aux Jeux olympiques de Londres, à une Camille Muffat, alors au sommet.

Le 29 juillet 2012, le prince Albert II remettait la première médaille d'or française aux Jeux olympiques de Londres, à une Camille Muffat, alors au sommet.

Une image terriblement forte, avec le recul, depuis le drame intervenu dans la nuit de lundi à mardi, qui a entraîné la mort de dix personnes, dont celle de cette championne qui avait uni son destin depuis quelques années avec celui la Principauté.

Très lié au monde sportif de manière générale, le prince Albert II évoque la catastrophe pour Monaco-Matin, et revient, entre autres, sur la personnalité de Camille Muffat qu'il connaissait plus particulièrement.

Quel est votre ressenti après ce drame qui a emporté ces trois sportifs français ?

Je l'ai appris cette nuit à Oman où je me suis rendu (de lundi à mardi,Ndlr), après le deuxième départ de Solar Impulse, mais l'identité des victimes n'était pas encore connue. Après avoir mis des noms sur ces victimes, je suis, comme tout le monde, très choqué et bouleversé. C'est toujours affreux lorsque la vie s'échappe aussi subitement.

Vous êtes très lié au milieu du sport, vous les connaissiez personnellement ?

Je connaissais surtout Florence Arthaud et Camille Muffat. Mais j'avais vu Alexis Vastine boxer lors des Jeux olympiques. Je crois qu'au-delà des grands champions qu'ils étaient, on perd surtout de belles personnes.

Camille Muffat avait développé des liens particuliers avec Monaco ces dernières années. Vous étiez proche d'elle ?

C'est à travers différents meetings (Mare Nostrum, Sportel,Ndlr) à Monaco que nous avions, avec mon épouse la princesse Charlène, appris à la connaître. C'était une jeune femme très curieuse des autres, très ouverte. Nous avions d'ailleurs eu l'occasion de l'inviter cet été dans notre résidence du Roc Agel, lors d'une journée avec d'autres sportifs. Elle était très à l'aise et semblait ravie de découvrir de nouvelles personnes.

Quel souvenir gardez-vous d'elle ?

Elle fait partie de ces sportifs qui ont un petit plus, ce petit plus qui fait la différence. Camille faisait aussi partie de ces personnes qui ont une belle âme, qui ont vécu, qui ont souffert pour atteindre un objectif, pour dépasser leurs limites. Tout cela forge le caractère. C'est ce qui fait que ces personnes se démarquent et se remarquent. Camille faisait partie de ces gens-là.


L'intégralité de cette intterview ce mercredi dans Monaco-Matin


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.