“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

#PrayForManchester

Mis à jour le 29/05/2017 à 05:30 Publié le 29/05/2017 à 05:30
L'image capturée hier, juste avant le début de la course, de la famille de la F1 observant une minute de silence.

L'image capturée hier, juste avant le début de la course, de la famille de la F1 observant une minute de silence. Twitter

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

#PrayForManchester

Le temps s'est suspendu une minute, hier, juste avant le départ de la course, pour un moment respectueux en souvenir des victimes de l'attentat qui a frappé Manchester le 22 mai

Une minute de silence. Avant le vacarme, l'effusion, la course, la fête. Une minute de recueillement. Juste avant 14 heures hier, le temps s'est suspendu sur le bitume monégasque pour se connecter émotionnellement à la ville anglaise de Manchester, frappée par un attentat le 22 mai dernier, à la sortie d'une salle de concert.

Sur la piste, les pilotes engagés dans la course ont quitté leur véhicule pour se joindre aux officiels réunis autour du prince Albert II et de la princesse Charlène. Et tous se sont recueillis un moment. Tout autour de la piste, des commissaires de course au public dans les gradins, le respect s'est fait ressentir.

Avant que le bruit de la vie ne reprenne son cours.

On connaît la sensibilité de la princesse Charlène pour les causes qui touchent à l'enfance. En début de semaine, l'épouse du souverain a été particulièrement touchée par le terrible attentat de Manchester, visant notamment des enfants et adolescents.

En ce jour de Fête des mères, hier, la princesse a tenu particulièrement à envoyer un signe fort aux personnes touchées par cette tragédie.

Alors qu'elle rendait visite aux jeunes mamans ayant accouché au CHPG, la princesse Charlène a tenu à observer un moment de recueillement en souvenir des victimes.

Au pied de l'autel, la princesse avait fait déposer un bouquet de roses blanches, « symboles de l'innocence foudroyée et assassinée de parents et enfants qui se trouvaient au mauvais endroit, au mauvais moment » a souligné le père Nana, aumônier du CHPG, dans la chapelle de l'hôpital.

Accroché aux fleurs, un mot avait été glissé par la princesse Charlène : « Mes pensées et prières sont avec ceux, à travers le monde, qui ont perdu un enfant. Mon cœur pleure à l'unisson avec les familles de Manchester qui ont perdu un être cher. Que Dieu leur apporte la paix et nous redonne l'espoir. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.