“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Pierre Ferchaud, capitaine du Métropole Monte-Carlo

Mis à jour le 26/11/2014 à 10:32 Publié le 26/11/2014 à 10:29
Pierre Ferchaud, ancien directeur de l'hôtel Bristol à Paris a pris les rênes de l'hôtel Métropole Monte-Carlo depuis le 10 novembre.

Pierre Ferchaud, ancien directeur de l'hôtel Bristol à Paris a pris les rênes de l'hôtel Métropole Monte-Carlo depuis le 10 novembre. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Pierre Ferchaud, capitaine du Métropole Monte-Carlo

Ce professionnel de l’hôtellerie de luxe vient de prendre les rênes du palace. Avec l’envie de s’inscrire dans la continuité. Tout en recherchant toujours le top de la qualité

Ce professionnel de l’hôtellerie de luxe vient de prendre les rênes du palace. Avec l’envie de s’inscrire dans la continuité. Tout en recherchant toujours le top de la qualité

Sans directeur général depuis le départ de Jean-Claude Messant en septembre pour le Maroc, l'hôtel Métropole Monte-Carlo vient d'accueillir son nouveau chef. Le capitaine s'appelle Pierre Ferchaud. Ce professionnel de l'hôtellerie de luxe, qui a sillonné les palaces toute sa carrière, est arrivé à Monaco le 10 novembre dernier.

Un nouvel élan de carrière pour celui qui avait pourtant pris sa retraite il y a quelques années après dix-sept années passées à la tête du « Bristol » à Paris. « J'ai tenu trois semaines à la retraite » sourit-il, enchaînant depuis des missions plus ou moins longues dans des établissements de prestige en Europe.

« La concurrence est stimulante »

« Quand j'ai appris que la place de la direction générale au Métropole se libérait, j'ai contacté la famille Boustany car la position m'intéressait » détaille-t-il. « Monaco est un lieu assez privilégié, un îlot préservé avec un parc hôtelier de grande qualité ».

Son projet pour l'établissement ? « Poursuivre le travail de qualité engagé » assure-t-il. « Dans le domaine de la qualité, quel que soit l'endroit, on est toujours 20 % en deçà de ce qu'il faut faire. Le monde bouge, les clients changent. Il faut fédérer les équipes autour d'un projet, que les employés soient fiers de leur travail ». Et Pierre Ferchaud entend que l'hôtel, propriété de la famille Boustany, possède ces atouts : « la chaleur, la qualité d'accueil, on arrive ici non pas dans un hôtel, mais dans une maison ».

Alors que le chantier de Monte-Carlo a démarré, le nouveau directeur général ne craint pas la gêne ou la concurrence future. « Les travaux, c'est toujours positif au final, même s'il y a de la poussière. Cela montre qu'il se passe quelque chose. Et la concurrence est stimulante. C'est par l'émulation que l'on s'améliore ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.