“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Un chien sauvé des flammes lors de l'incendie de Roquebrune

Mis à jour le 25/09/2018 à 21:42 Publié le 25/09/2018 à 20:15
Ce chien a pu être sauvé par les pompiers.

Ce chien a pu être sauvé par les pompiers. Photo Jean-François Ottonello

PHOTOS. Un chien sauvé des flammes lors de l'incendie de Roquebrune

Lundi, un incendie s’est déclaré entre le cimetière et le village de Gorbio, ravageant 8.000 m2 de végétation. Mardi matin, le feu est reparti. Environ 1.000m2 ont été détruits, dont un cabanon. Un chien a été sauvé des flammes.

L’épaisse fumée a jailli depuis une petite route ombragée. Sur les hauteurs boisées de Roquebrune, le feu s’est très vite propagé jusqu’à la cime des arbres. Rapidement, le balai des sirènes a brisé la tranquillité des lieux. Suivi du bruit assourdissant des palles d’hélicoptères. Hier matin, le scénario catastrophe rappelait aux riverains l’angoissante journée de la veille.

Car lundi déjà, un incendie s’était déclaré sur la RD 50 – entre le cimetière et le village de Gorbio – pour une raison encore indéterminée. Près d’une cinquantaine de sapeurs-pompiers du Sdis 06 et deux bombardiers d’eau sont intervenus pour maîtriser les flammes. Plus de 8.000m2 sont partis en fumée sans faire de blessé.

Toute la nuit, des rondes ont été assurées par les pompiers pour éviter que l’incendie ne reprenne.
Mais, hier matin, vers 9h, le feu a rejailli de plus belle dans la même zone ravagée que la veille. "Tout est allé très vite car vers 8h du matin, j’étais parti faire un tour et je n’ai vu aucune fumée…", témoigne François, un riverain. Encore un peu secoué par sa courte nuit. "On n’était pas très rassuré surtout avec le vent qui a soufflé dans la nuit…"

Aucun blessé

Le feu s’est déclaré à proximité d’une maison, située en contrebas de la Promenade de la 1re Division française libre (DFL) à Roquebrune. "Lundi, le feu a bien été maîtrisé, mais la zone touchée est très asséchée et le vent a pu raviver des flammes", précise un officier sur place. Très rapidement, trente-trois sapeurs-pompiers des casernes de Menton, Nice et La Turbie, ainsi que dix membres de l’Office national des forêts (ONF) sont intervenus sur place. Les secours ont été aidés de deux hélicoptères bombardiers d’eau, lesquels ont effectué une dizaine de largages.

Sur près de 1.000m2, les flammes ont ravagé une voiture, une moto, un vélo et un cabanon. Heureusement, la maison n’a pas été touchée. Elle était même vide de ses habitants au moment de l’intervention. Ou presque… un chien, apeuré dans son enclos, a été sauvé des flammes. Tout comme les poules du jardin. Ce mardi vers midi, le feu était circonscrit. Dans l’après-midi, les sapeurs-pompiers ont noyé l’incendie. "C’est-à-dire parfaire l’extinction définitive pour éviter une reprise."

Mardi, vers 9h, un feu s’est déclaré à proximité d’une propriété de la Promenade de la 1re-Division française libre (DFL) de Roquebrune. L’incendie s’est propagé dans la même zone boisée que la veille.
Mardi, vers 9h, un feu s’est déclaré à proximité d’une propriété de la Promenade de la 1re-Division française libre (DFL) de Roquebrune. L’incendie s’est propagé dans la même zone boisée que la veille. Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello
Très rapidement, trente-trois sapeurs-pompiers des casernes de Menton, Nice et La Turbie, ainsi que dix membres de l’Office national des forêts (ONF), sont intervenus sur place.
Très rapidement, trente-trois sapeurs-pompiers des casernes de Menton, Nice et La Turbie, ainsi que dix membres de l’Office national des forêts (ONF), sont intervenus sur place. Photo Jean-François Ottonello
Photo Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct