“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le prince Albert-II en visite à la braderie de la Croix-Rouge à Monaco

Mis à jour le 02/06/2015 à 09:36 Publié le 02/06/2015 à 09:33
Le prince Albert II, président de la Croix-Rouge Monégasque, a salué les bénévoles qui ont donné de leur temps pour que la journée se passe au mieux.

Le prince Albert II, président de la Croix-Rouge Monégasque, a salué les bénévoles qui ont donné de leur temps pour que la journée se passe au mieux. (Photo Ax.T.)

PHOTOS. Le prince Albert-II en visite à la braderie de la Croix-Rouge à Monaco

Le prince Albert II est allé ce dimanche à la rencontre des 170 bénévoles mobilisés pour mener à bien l’événement qui s’est déroulé à l’espace Léo-Ferré toute la journée

Le prince Albert II est allé ce dimanche à la rencontre des 170 bénévoles mobilisés pour mener à bien l’événement qui s’est déroulé à l’espace Léo-Ferré toute la journée

Vêtements homme, femme et enfants, jouets, bibelots… C'est simple, ce dimanche on pouvait trouver de tous à prix riquiqui à la braderie annuelle de la Croix-Rouge Monégasque.

Depuis trois ans installée à l'espace Léo-Ferré - le siège étant devenu trop petit pour accueillir les visiteurs - la manifestation s'est forgée une "clientèle" particulièrement fidèle.

Monégasques, résidents et habitants des communes environnantes ne s'y trompent pas et viennent tous les ans depuis 2004 pour tenter de dénicher la perle rare.

Ce ne sont pas moins de 170 personnes - la plupart bénévoles - qui s'étaient mobilisées ce samedi pour accueillir ce petit monde, tenir les stands et la buvette. Car la braderie de la Croix-Rouge demande une organisation minutieuse. Les préparatifs ont commencé en début d'année.


(Photo Axelle Truquet)

Il a fallu trier les nombreux dons et les regrouper par catégories. Des semaines de travail ! Ensuite, il faut gérer les stocks pour que tout au long de la journée, les visiteurs aient de quoi farfouiller pour trouver la chose qui leur fera envie ou dont ils auront besoin.

Journée mondiale de la Croix-Rouge

L'an dernier, 55.000 euros ont été récoltés. On saura en tout début de semaine, une fois que les comptes auront été faits, si le chiffre a été dépassé. L'enjeu est de taille car la somme rassemblée ce dimanche servira à financer des actions en Afrique de l'Ouest.

L'objectif est d'assurer la formation sur place de brigades de secouristes qui seront capables d'aider les populations locales.

La braderie coïncidait avec la journée mondiale de la Croix-Rouge. L'occasion était donc toute trouver pour informer le public des buts de cette organisation. Les enfants n'étaient pas en reste avec plusieurs animations.

Des ateliers ont également mis en lumière des thématiques telles que le travail de l'amicale des donneurs de sang. Une exposition des photos de Nick Danziger montrait également les actions déjà réalisées au Burkina-Faso.


(Photo Axelle Truquet)

L'événement a comblé les espérances et a attiré une foule de visiteurs. Parmi eux, le prince Albert II qui préside la Croix-Rouge Monégasque. Il a été accueilli par les bénévoles et le vice-président Philippe Narmino.

Il a salué toutes les bonnes volontés qui ont donné de leur temps pour que la manifestation se déroule de la meilleure manière.

 


(Photo Axelle Truquet)

 


(Photo Axelle Truquet)

 


(Photo Axelle Truquet)

 


(Photo Axelle Truquet)

 


(Photo Axelle Truquet)

 


(Photo Axelle Truquet)

 


(Photo Axelle Truquet)

Le prince Albert II, président de la Croix-Rouge Monégasque, a salué les bénévoles qui ont donné de leur temps pour que la journée se passe au mieux.
Le prince Albert II, président de la Croix-Rouge Monégasque, a salué les bénévoles qui ont donné de leur temps pour que la journée se passe au mieux. (Photo Ax.T.)

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct