“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Performance et formation pour les jeunes régatiers du Yacht Club de Monaco

Mis à jour le 25/08/2013 à 15:36 Publié le 25/08/2013 à 07:20
Pierre Casiraghi a reçu le trophée de la Palermo-Montecarlo des mains du prince Albert II

Pierre Casiraghi a reçu le trophée de la Palermo-Montecarlo des mains du prince Albert II D.R

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Performance et formation pour les jeunes régatiers du Yacht Club de Monaco

Le Yacht Club de Monaco s'appuie sur des sportifs confirmés pour encadrer les plus jeunes. Plusieurs générations de skippers unies autour d'une passion commune.

Le Yacht Club de Monaco s'appuie sur des sportifs confirmés pour encadrer les plus jeunes. Plusieurs générations de skippers unies autour d'une passion commune.

La course Monaco-Portofino a démarré samedi, avant, (entre autre) la Classique Week de septembre et les championnats d'Europe J/24 en octobre. Un programme chargé pour des skippers du Yacht-club de Monaco (YCM) qui ne s'arrêtent jamais. Et même si toutes les échéances ne revêtent pas la même importance, les compétitions requièrent toutes un certain niveau d'exigence.

Ce n'est pas la classique Palermo-Montecarlo, qui vient de s'achever vendredi, qui pourrait affirmer le contraire et voguer à contre-courant. Cette neuvième édition, organisée en partenariat avec le Circolo Della Vela Sicilia et avec la collaboration du Yacht-club Costa Smeralda, a opposé vingt-deux équipes concurrentes dans une régate de 500 milles nautiques.

Une compétition où Pierre Casiraghi s'est imposé en temps réel avec son équipe où se trouvait notamment Guido Miani (double vainqueur de la course). Un équipage membre de Monaco Racing Fleet.

Des modèles pour les plus jeunes

Lancé cette année, ce projet possède une double portée. Il vise tout d'abord à valoriser les meilleurs régatiers du YCM (qui compte 1.300 membres) afin que leurs bonnes performances sur les mers trouvent une plus grande lumière. C'est ainsi, par exemple, que les prestigieuses courses de Nico Poons (Rolex farr 40 World Championship), de Dennis Frederiksen ou de Ian Ilsley (J24 World Championship 2 013) qui se déroulent actuellement attirent particulièrement l'attention.

Des têtes d'affiches de haut niveau qui doivent contribuer au développement des plus jeunes, en créant dans leur sillage une certaine forme d'effervescence, pour faire naitre ou confirmer des vocations.

Une ambition suivie de faits, car des jeunes régatiers de moins de vingt-cinq ans ont déjà accompagné leurs aînés lors de Palermo-Montecarlo. Un bon moyen de parfaire leur formation aux côtés de leurs pairs pour, au final, que toutes les générations soient unies par la passion de la mer.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.