Rubriques




Se connecter à

"Ouvert et altruiste", qui était Stéphan Hertier, le pompier monégasque mort dans le tragique accident de Puget-Théniers?

Stéphan Hertier, pompier monégasque de 42 ans, est décédé mardi dans le terrible accident de Puget-Théniers tout comme Matis Canavese, un jeune pompier de la principauté de 22 ans.

Th. M et Th. P Publié le 02/09/2021 à 07:00, mis à jour le 02/09/2021 à 07:06
Mercredi matin, le ministre d'Etat, Pierre Dartout, et le conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur, Patrice Cellario, se sont rendus à la caserne de la Condamine pour exprimer leur soutien aux pompiers de Monaco. Photo Michaël Alési/Dir com

Le Monégasque et sergent Stéphan Hertier avait rejoint le corps des sapeurs-pompiers de Monaco en août 2001.

Sur les traces d’un père, lui aussi soldat du feu en Principauté pendant plusieurs décennies.

Au fil des années, celui qui officiait au sein du bureau Formation Instruction Sport avait gravi les échelons et préparait l’examen pour passer au grade de sergent-chef.

 

L’an passé, ce sous-officier était devenu référent secourisme après avoir réussi l’instructorat. En novembre 2016, d’ailleurs, il avait été honoré de la médaille de bronze de la Croix-Rouge monégasque, en qualité de secouriste militaire.

Un proche décrit un homme "ouvert, altruiste, très respectueux, amoureux de son métier et de la Principauté. Il était très attaché aux traditions locales, aux valeurs et au partage".

Stéphan Hertier avait pour passion la moto et le sport, notamment la musculation, si bien qu’il adoptait une hygiène de vie irréprochable en toutes circonstances. Il laisse, notamment, derrière lui une jeune adolescente.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.