Nouveau refus d’obtempérer sur la Côte d'Azur: un jeune refuse un contrôle, renverse un policier à moto et prend la fuite

Roulant sans permis ni assurance, un jeune Grassois a refusé de se soumettre à un contrôle de police à Spéracèdes. Le chauffard a pris la fuite, avant d’être interpellé par les gendarmes.

Alexandre Carini Publié le 17/10/2022 à 12:23, mis à jour le 17/10/2022 à 12:46
Le véhicule calciné du fuyard a été retrouvé sur la commune d’Andon. Photo DR

C’est un fait, la peur de l’uniforme semble de plus en plus rare, et certains délinquants n’hésitent pas à prendre des risques inconsidérés pour échapper aux contrôles de police, comme le prouve ce nouveau refus d’obtempérer survenu vendredi 14 octobre vers 11h à Spéracèdes.

En amont du village de l’arrière-pays grassois, en bordure de départementale 4 (route de Saint-Vallier, à proximité du ball-trap), deux motards CRS du Détachement Unité Motocycliste Zonal (DUMZ) effectuent un contrôle routier, lorsque leurs sens sont soudain mis en éveil par le son d’un moteur rugissant. Une Peugeot 206 pointe à très vive allure, ralentit légèrement à la vue des policiers, puis fonce de plus belle malgré leurs injonctions.

La voiture percute l’un des fonctionnaires au niveau des jambes. Ce dernier se retrouve sur le pare-brise du véhicule avant d’être éjecté au sol et secouru par sa collègue.

Pendant ce temps, la Peugeot 206 poursuit sa route à tombeau ouvert. De constitution solide, et grâce à son équipement, le policier touché, complètement sonné, s’en sort néanmoins avec des contusions, sans trop de gravité. Mais l’impact sera évalué à 60-70km/h. Les policiers n’ont malheureusement pas eu le temps de relever la plaque d’immatriculation de la Peugeot.

Étroite collaboration entre policiers et gendarmes

Mais les gendarmes de Peymeinade, situés à proximité, vont venir à la rescousse de leurs collègues des forces de l’ordre.

 

En étroite collaboration avec les CRS, la brigade de recherche de Peymeinade va mener efficacement ses investigations, en un temps record. Grâce à la vidéosurveillance, l’immatriculation du véhicule et l’identité de son conducteur sont identifiées. Ce dernier, un Grassois âgé d’une vingtaine d’années, chauffard multirécidiviste déjà connu de la justice, roulait sans permis ni assurance.

Après son refus d’obtempérer, il avait cru échapper aux poursuites en incendiant son véhicule, dont l’épave calcinée a été retrouvée sur la commune d’Andon. Interpellé par les gendarmes à son domicile samedi après-midi, le suspect a d’abord nié les faits. Mais placé face à ses contradictions durant sa garde à vue, il a fini par les reconnaître.

Déféré au Parquet de Grasse, le jeune homme doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Grasse ce lundi après-midi.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.